01 mars 2018

"Deux secondes en moins" de Marie Colot et Nancy Guilbert aux Éditions Magnard Jeunesse

Deux secondes en moins

 

"Deux secondes en moins" de Marie Colot et Nancy Guilbert aux Éditions Magnard Jeunesse

Marie Colot et Nancy Guilbert : Un roman émouvant

coupcoeur

 

Deux secondes en moins

Deux lycéens racontent l’impensable, le drame, la révolte, dans un roman puissant et rempli d’espoir.

Depuis qu'un accident de voiture l’a complètement défiguré, Igor se mure dans le silence. Sa rancune envers son père, responsable de l'accident, est immense, comme sa solitude.

Rhéa sombre dans le chagrin après le suicide de son petit ami. Encore sous le choc, elle ne sait plus à qui ni à quoi se raccrocher dans la ville où elle vient d'emménager.

Pour l'un et l'autre, tout s'est joué à deux secondes. Deux secondes qui auraient pu tout changer...

Et pourtant, Igor et Rhéa reprennent jour après jour goût à la vie en se raccrochant à la musique. Une fantaisie de Schubert et un professeur de piano pas comme les autres vont les réunir et les mener sur un chemin inespéré.

Un roman bouleversant, où un perroquet, le "thé des Sages", l'amitié et les mots apportent une douceur salutaire.

 

 

Mon Avis Pollar

Rhéa et Igor ont vécu un drame qui les a anéanti, éloigné de la vie, des autres. Ils ont en commun la musique, un professeur particulier à leur écoute et bien déterminé à jouer le rôle du magicien...


Parce qu'il y a des malheurs qui surgissent et qui vous laissent en morceaux, ce roman existe. Il nous raconte la solitude, la colère, le désespoir ressenti pour la perte de quelque chose qui a été, et qui n'est plus...

Igor et Rhéa ne sont plus les mêmes après les épreuves qu'ils ont subi. Ils s'enferment dans leur monde, chacun à leur manière. Mais comment sortir des ténèbres, quand on ne s'octroie plus le droit de voir l'autre et la lumière ?

C'est l'histoire de vraies rencontres, d'une étoile et d'amitiés inoubliables. On est touché par la sensibilité de Fred, sa bienveillance, son altruisme, en éveil à ces âmes égarées. L'écriture est fluide, émouvante, actuelle et communicative. Elle nous entraîne au cœur des problèmes, nous chahute, nous amène à réfléchir. Petit à petit Rhéa et Igor, à travers la musique et les confrontations à eux-mêmes, s'assouplissent, lâchent prise. Ils vont dénouer des nœuds ensemble, qu'eux seuls sont capable de défaire et surpasser.

Le chemin à parcourir est long, lent et douloureux, pourtant nécessaire, essentiel et salvateur. Ce récit nous trouble, nous émeut, nous bouscule beaucoup. Il fait battre notre cœur de tendresse et d'insondables émotions.

Il y a une poésie qui se dégage de ce roman, une étincelle qui jaillit sous nos yeux, l'harmonie du moment, le charme d'une connexion et parfois l'éclosion d'un petit miracle !

Dans une alternance de tons, les notes s'envolent à l'unisson...

Citation Pollar

"Je repars, sol si sol fa mi, galvanisée par la mélodie qui s'installe et les accords qui tournoient à travers le salon. Je découvre une sensation d'harmonie que je n'ai jamais vécue."