La Bourdonnaye

28 janvier 2016

Concours : Réédition attendue de l'insigne du boiteux de Thierry Berlanda

Concours : Réédition attendue de l'insigne du boiteux de Thierry Berlanda

 

Tentez votre chance pour gagner 1 exemplaire de ce livre aux Éditions La Bourdonnaye : Concours terminé ce 28/01, tirage au sort ce jour.

 

Boiteux

 

A l'occasion de cette nouvelle sortie nationale, avec nouvelle couverture, les Editions La Bourdonnaye, Thierry Berlanda et mon Blog vous proposent de gagner un exemplaire.

Pour ce faire, rien de plus simple :)

Il suffit simplement de mettre un gentil petit commentaire, et c'est tout.... Tirage au sort dans une semaine (Concours du 21 au 27 Janvier).

 

Petit rappel du résumé :

Un assassin, qui se fait appeler le Prince, exécute des mères de famille sous les yeux horrifiés de leur fils de 7 ans. Opérant à l’arme blanche avec une rare sauvagerie, le meurtrier taille ses victimes en lanières. Telle est la punition qu’il inflige. Mais qui punit-il ? Et de quoi ?

Pour répondre à ces deux questions fondamentales, le commandant Falier s’adjoint les services du professeur Bareuil, spécialiste des crimes rituels, « retraité » de la Sorbonne, et de Jeanne Lumet, qui fut sa plus brillante élève. Or la jeune femme est mère d’un petit garçon de 7 ans. Détail qui n’échappera sans doute pas au Prince…

Dès les premières pages, l’auteur nous plonge dans une descente vertigineuse au fin fond de la folie meurtrière. Certaines figures cauchemardesques prennent vie dans notre réel. Le Prince est de celles-là. Gageons que cette créature qui se nourrit de nos peurs hantera longtemps nos mémoires.

« Superbe thriller digne des plus grands auteurs de cette catégorie. » (Bibliothèque de Jake.)

« Le récit est exaltant, sans temps mort, et nous happe tout au long des pages. » (WeLovLit.)

« Ce roman se refermera sur vous comme un piège redoutable et insidieux. » (Sophie Songe.)

Thierry Berlanda est écrivain, philosophe, auteur-compositeur et conférencier. Ses romans explorent des genres très différents. L’Insigne du Boiteux est le premier qui paraît aux éditions La Bourdonnaye.

 

Voici les noms des participants :

Samarch, Olivia Philippe, Anne-Véronique, Marion, Marie, Lilie, Félix Patricia, Gamin, Leely, Gold Elie, Optimus, Cedelyon, Maman est occupé, Jeverot, Geekette Bretonn

et le gagnant est :

Olivia Philippe

Résultat

Posté par SophieSonge à 07:11 - Commentaires [30] - Permalien [#]
Tags : , ,


21 janvier 2016

"L'Insigne du boiteux" de Thierry Berlanda

Boiteux

"L'Insigne du boiteux" de Thierry Berlanda

Nouvelle Couverture, Nouvelle Diffusion

 

Résumé :

Un assassin, qui se fait appeler le Prince, exécute des mères de famille sous les yeux horrifiés de leurs jeunes fils âgés de 7 ans. Opérant à l’arme blanche avec une rare sauvagerie, le meurtrier taille ses victimes en lanières. Telle est la punition qu’il inflige. Mais qui punit-il ? Et de quoi ?

Pour répondre à ces deux questions fondamentales, le commandant Falier s’adjoint les services du professeur Bareuil, spécialiste des crimes rituels, « retraité » de la Sorbonne, et de Jeanne Lumet, qui fut sa plus brillante élève. Or la jeune femme est mère d’un petit garçon de 7 ans. Détail qui n’échappera sans doute pas au Prince…

 

L'Insigne du Boiteux
Editions La Bourdonnaye : L'Insigne du Boiteux - - Thierry Berlanda (EAN13 : 9782824204970)
Collection : Intrigues - 2e édition - janvier 2016
Prix Papier : 16,00 € / Prix Numérique : 4,99 €

 

Mon avis :

C'est un thriller, genre que j'affectionne beaucoup, vous le savez déjà... Mais, quand il s'agit de morbide ou de personnalité trouble, je ne peux pas empêcher mon esprit de se mettre en alerte et mes sens en ébullition. Je suis tout de suite à la fois attirée et intriguée, et je veux en savoir plus...

Je dois bien avouer d'abord que l'auteur m'a surprise au premier abord. On commence un peu le récit à brûle-pourpoint et il m'a fallu quelques pages pour me familiariser avec son style. Pour ce qui est de l'intrigue, il n'est pas rare maintenant, que l'on fasse intervenir des personnes externes à la police pour leur venir en aide lors d'une enquête. Et je dois dire, ici fort heureusement parce que nos chers brigadiers n'ont pas inventé la poudre ! C'est donc Jeanne, une jeune femme qui se retrouve au centre de cette histoire, et qui bien malgré elle, va passer du rôle d'intervenante à traquée. Je me suis beaucoup inquiétée pour elle et bien sûr aussi pour ses proches.

Par ailleurs, j'ai éprouvé une fascination étrange pour "le prince", qui on le sent derrière des actes tribaux et abominables cache le raffinement ou encore le goût du sacré. J'y ai vu aussi un Complexe d'oedipe un peu monté à l'envers, un psychisme perturbant et perturbé qui ne fait que s'exprimer inlassablement.

C'est un livre passionnant où angoisse, frissons et adrénaline sont bien au rendez-vous. Et même si j'ai eu un peu de mal au départ, il m'a été quasi impossible ensuite de le lâcher.

Ce roman se refermera sur vous comme un piège redoutable et insidieux. Vous ne pourrez pas dire que je ne vous aurai pas prévenu !

Posté par SoKitty à 10:00 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

15 octobre 2015

"Kill my blonde" de Cécile BENHAMOU aux Editions la Bourdonnaye

Kill My Blonde

 

"Kill my blonde" de Cécile BENHAMOU aux Editions la Bourdonnaye

Résumé :

Stella se rêve en femme libre. Elle suffoque dans une existence qu’on voudrait baliser et normer pour elle. Pour son bien. Pour les convenances. Alors elle se révolte et ne respecte rien. Surtout pas son corps, dont elle fait ce qu’elle veut avec qui elle veut. Mais les rencontres des nuits superficielles s’évaporent comme des auréoles au petit matin. Et il n’en reste rien. Mauvaise mère, mauvaise épouse, mauvaise amie, mauvaise personne, voilà tout ce que la société comme il faut reproche d’être à Stella.

Pour demeurer vivante, elle doit rire de ce jugement inquisiteur. Un jour, elle largue les amarres, elle part en quête de son oxygène et s’exclut de tous les systèmes en place. C’est au bout de son voyage, au bout de ses excès, au bout d’elle même, qu’avec la flamboyance des éternels elle brise ses chaînes invisibles et conquiert sa liberté. À quel prix…

 

Kill My Blonde

Editions La Bourdonnaye : Kill My Blonde - - Cécile Benhamou (EAN13 : 9782824211077)
Epub :    6,99 €

 

Mon avis :

J'avais très mal commencé avec ce roman. Tout me rebutait : le fond, le ton mais surtout le style. Je trouvais que c'était trash, vulgaire, inutile. Enfin cela partait plutôt mal, vous me direz.

Non parce que je veux bien qu'on soit une femme libérée et qu'on fasse des folies de son corps, mais quand même ça sonnait assez seconde zone cette histoire. Que diable, un peu de grâce et de volupté, tout de même ! Et surprise, oh miracle la seconde partie m'a bluffée, on comprend mieux le comportement de Stella et ce qu'elle exprime à travers ses excès. Une grande souffrance, une sensibilité à fleur de peau, j'ai été touchée, émue.

Le style est lui aussi plus travaillé, plus soutenu abordant des thèmes proches de la philosophie. C'est plus dur, plus profond aussi. Stella s'intériorise et s'exprime à travers l'écriture sur ses peurs et ses blessures d'enfance. Chapeau à l'auteur pour m'avoir fait vivre ces émotions brutes et pour ce joli retournement de situation.

Un vrai don pour l'écriture et mettre en avant les failles humaines. J'en ressors complètement retournée et bouleversée.

Faites comme moi, donnez sa chance à ce roman, il en vaut la peine !

Merci aux Editions la Bourdonnaye pour ce Service de Presse.

09 octobre 2015

"Moi Benjamin V. ..." de Laurent Moreau aux Editions la Bourdonnaye

 

Benjamin

"Moi Benjamin V. ..." de Laurent Moreau aux Editions la Bourdonnaye

Résumé :

 Benjamin est un grand adolescent d’un peu plus de 30 ans qui semble n’avoir qu’un but dans l’existence : défendre son titre âprement gagné de « roi de la lose ». À son âge, il ne sait toujours pas quoi faire de sa peau de vieil enfant ou de jeune grande personne, c’est selon. Il se nourrit toujours de junk food, passe son temps devant les séries télé et collectionne méticuleusement faux plans et galères. Il fait le désespoir de ses parents, d’autant que même son jeune frère est déjà casé, avec la déjà chiante Marie-Clémentine, et déjà bientôt père.

L’heure de l’ultime remise en question a donc sonné. Bardé de sa bonne humeur et de son inoxydable foi en la vie, Benjamin le Bordelais part ouvrir un bar à vins… en Laponie. Ah ! la Laponie ! Le pays des rennes, du froid, du Père Noël et de Lotta, jeune femme volage et incertaine de ses choix, mais belle comme le diable. Autant d’embrouilles au centimètre carré, c’est un appel à la gourmandise !

 

Moi, Benjamin V., 33 ans, l'âge du Christ, et toujours pas de miracle en vue...

Editions La Bourdonnaye : Moi, Benjamin V., 33 ans, l'âge du Christ, et toujours pas de miracle en vue... - - Laurent Moreau (EAN13 : 9782824211138)
Format Numérique : 6,99 €
Format Papier :      14,00 €

 

Mon avis :

Si vous voulez passer un moment de détente et de décontraction, ce livre est fait pour vous. Benjamin V. est l'archétype du trentenaire qui retarde au plus tard l'échéance de grandir et de se responsabiliser.

C'est puéril mais au fond, on peut le comprendre... Faire la fête, geeker jusqu'à pas d'heure, manger n'importe quoi, n'importe quand. Il y a pire comme programme, non ?

Mais un jour ceci doit être rangé au placard pour passer aux choses sérieuses. Enfin, quand je dis "sérieuses", l'idée d'un projet de bar en Laponie c'est plutôt original, mais ça colle complètement au personnage.

Un récit fort sympathique truffé d'humour,  d'anecdotes et de références contemporaines. L'écriture est toute masculine et directe, ce qui lui confère une certaine liberté de ton.

On suit avec beaucoup de plaisir et d'amusement les aventures de Benjamin qui en tombant amoureux, n'a pas fini de s'empêtrer et de nous faire rire. A dévorer avec gourmandise, et sans aucune modération.

Un Grand Merci aux Editions La Bourdonnaye pour leur confiance.

 

A Propos de l'Auteur :

Laurent MOREAU

Laurent Moreau a grandi dans l’univers des 90’s. Il a connu le développement d’une nouvelle culture, des séries à outrance, d’Internet pour tous et de l’ouverture au monde. De ce melting-pot est née une écriture unique, mélange d’une nostalgie d’un passé proche et d’un présent pas si mauvais.

03 août 2015

"Marvin Saison 2 : La collection des morts" de Vincent VIRGINE aux Editions La Bourdonnaye

CV2_integrale_large

"Marvin Saison 2 : La collection des morts" de Vincent VIRGINE aux Editions La Bourdonnaye

Résumé :

D’un côté, y a Marvin, un jeune gars qui pète un câble, un jour, dans l’métro. Et qui bute un mec parce que ce mec s’est assis sur lui sans s’excuser. La fois de trop, quoi. Genre la goutte d’eau qui fait déborder l’vase. Du coup, ça lui donne des idées. Radicales et extrémistes. Alors ce crime promet d’être le premier d’une longue série.

D’un autre côté, y a Miles. Ex-flic, aujourd’hui alcoolo, dont la femme s’est sauvagement fait assassiner quelques années auparavant. Mais il garde ses entrées dans son ancien commissariat. Et le chef le rappelle, quand le tueur du métro fout le bronx dans Paris.

Au fond, Marvin et Miles se ressemblent. Aussi écorchés vifs l’un que l’autre, aussi névrosés, chacun à sa manière. Difficile de dire lequel des deux est le plus abîmé, lequel est le plus cinglé, lequel traîne les plus sombres secrets. Difficile de prévoir ce que va donner le face-à-face final. Parce que, ouais, bien sûr qu’il va y avoir un face-à-face final. Quand Miles aura fini de traquer Marvin.

 

Marvin - Saison 2 L'intégrale

Format Papier : 13 €
Format Epub : 4,99 €

http://www.labourdonnaye.com

Mon avis :

Marvin était un peu monsieur tout le monde avant de basculer de l'autre côté. On le retrouve ici, brut, écorché, plus rien ne l'arrête dans ses débordements sadiques et meurtriers. Miles est encore là aussi, obsédé par ses vieux démons, ils sont différents et se ressemblent pourtant...

Ces névrosés virtuoses se font écho, l'écho d'une vie. Vincent Virgine brosse un portrait de la société sans concessions. A travers le prisme de Marvin se dessine une fresque cubique et grossissante des comportements de l'individu confronté au lien social. L'écriture est fiévreuse, appliqué, le ton acerbe.

L'auteur joue avec les mots, et c'est avec l'art d'un funambule qu'il dissèque et recrache la noirceur humaine. On parle de blessures qui ne cicatrisent jamais, de rôle qu'on se donne pour rentrer dans le moule... Marvin, Miles nous entraînent dans cette descente aux enfers accablante et vertigineuse contre laquelle on lutte, mais on ne peut rien.

Entre pulsion et répulsion, on se laisse couler par ce récit torturé qui dégueule d'hémoglobine et de sadisme exalté. Une plume rare aussi délicate q'incisive, sans tabou ou fausse pudeur, ce roman creuse ses sillons pour que vous ne l'oubliez pas...

Mais faites moi confiance, lui non plus ne vous oubliera pas !

Je remercie les Edtions La Bourdonnaye pour ce Service de Presse agréable.

Logo_LaBourdonnaye_Baseline


14 juillet 2015

"Les crèvecœur : Germain" Tome 3 d'Antonia Medeiros aux Editions la Bourdonnaye

CV1_Les_Crevec_ur_Germain_EPUB_large

"Les crèvecœur : Germain" Tome 3 d'Antonia Medeiros aux Editions la Bourdonnaye

Résumé :

Une fois encore, l’histoire de Germain Crèvecœur semble étroitement liée à la grande Histoire du monde. Mais, otage d’un conflit allemand dans lequel on exploite son talent, et témoin d’un amour contre nature dans lequel il joue les héros malgré lui, il ne pense qu’à assouvir sa passion pour les souliers féminins. Afin qu’elle survive au chaos de l’humanité, Germain signera un pacte avec le diable et acceptera même de revenir dans son antre. Il percera alors le mystère de sa naissance.

De ses jeux de séduction sulfureux à la mélancolie de son cœur solitaire, ce prodigieux chausseur pour dames nous entraîne dans le souffle de la guerre autant que dans le tourbillon de son génie créatif.

Germain est le troisième volet de cette épopée familiale.

 

Les Crèvecœur /Germain/

Editions La Bourdonnaye : Les Crèvecœur /Germain/ - Roman - Antonia Medeiros (EAN13 : 9782824210896)
Format Numérique : 6,99 €
Livre papier : 17 €
http://www.labourdonnaye.com

 

Mon avis :

Un réel plaisir de se replonger dans cette saga pour laquelle on s'attache, et on se passionne un peu plus à chaque épisode.

Raphaêl continue la lecture de la lettre que lui a adressé son père pour se plonger dans les années noires de la seconde guerre mondiale. D'une manière limpide d'un homme qui n'a plus rien à cacher, Germain nous livre et nous dévoile son parcours de créateur de renom et de génie. Comment la guerre pousse et malmène jusqu'à vous contraindre et vous faire perdre votre âme.

Des années sombres qui lui permettront sans doute de mieux faire rejaillir son talent. Un travail d'artisan couplé à une connaissance avisée des femmes, Germain est l'auteur de tous les miracles. On ne se lasse pas de l'écriture appliquée d'Antonia passionnante et passionnée. Secrets de famille ravissent notre soif de curiosité sans discontinuer.

L'auteure n'a pas sortie néanmoins toutes ses cartes nous faisant brûler d'impatience pour le dénouement de cette histoire.

Ce roman feuilleton nous fait palpiter, et qui à n'en pas douter devrait accompagner à merveille votre été ! Je veux la suite !!!

28 juin 2015

"Le château de Walpurgis" de Philippe Duchateau aux Editions la Bourdonnaye

CV1_Le_Ch_teau_de_Walpurgis_EPUB_large

"Le château de Walpurgis" de Philippe Duchateau aux Editions la Bourdonnaye

Résumé :

Josuan reçoit un jour une lettre alarmante d’un de ses vieux copains de classe qui le supplie de venir le rejoindre à Northcalton, où il a de sérieux problèmes. N’écoutant que son courage et porté par la fougue de sa jeunesse, Josuan vole au secours de son ami. Mais la route est longue, et il fait étape dans l’auberge de l’inquiétante Lucy. Il y rencontre la jeune et jolie serveuse, Louisia, et s’en amourache aussitôt. Après avoir quitté l’établissement, Josuan est victime d’un « étrange » accident de voiture. Sa vieille Ford réduite à un tas de tôles, il doit poursuivre le chemin à pied, dans les frimas d’un paysage carnivore. Ses pas le mènent alors au château de Walpurgis. Où l’enfer lui ouvre ses portes.

En effet, les habitants de ce palais délabré se révèlent tous plus loufoques et satanistes les uns que les autres. Mais aussi comiques soient-ils, ces hurluberlus semblent en vouloir pour de bon à la peau de Josuan. Et de Louisia, qui se retrouve – par quelle malédiction ? – bientôt prisonnière, à ses côtés.

Comme beaucoup d’autres avant eux, les jeunes gens ne servent qu’à amuser cette galerie de frapadingues, en attendant de finir, selon les projets réjouissants du maître des lieux, au fond d’une oubliette, une cagoule sur la tête et une balle entre les deux yeux. L’amour donne des ailes, dit-on. Les tourtereaux en auraient bien besoin pour séchapper de cet asile et sauver leur vie.

Avec Le Château de Walpurgis et ses adorateurs de Satan, Philippe Duchateau distille un suspense diablement drôle et méchamment hilarant.

 

Le Château de Walpurgis

Format Numérique : 6.99 €
Format livre Papier : 20,90 €

http://www.labourdonnaye.com

 

La Bourdonnaye

Mon avis :

C'est le remboursement d'une vieille dette amicale, qui va conduire Josuan sur le chemin sinueux d'un mystérieux et sordide château. Mais il va pour ce faire, user de patience : il fait d'abord une étape dans une auberge étrange tenue par une tenancière de caractère, enfin je dis cela, je ne dis rien...

L'aventure promet d'être croustillante comme on les aime et pourtant cela ne fait que commencer. L'histoire se corse encore un peu plus quand sa voiture est réduite en miettes et qu'il trouve l'hospitalité en la demeure du château... Un lieu isolé peu engageant, une atmosphère lugubre, des légendes qui ont la dent dure et nous voici saisis d'un intérêt tenace et inépuisable. La rencontre avec nos hôtes est irrésistible et insolite à tel point que notre sentiment oscille entre fascination et amusement alors que nous devrions au contraire nous inquiéter.

Curieux paradoxe, sublime effet. Le piège est redoutablement bien mené et totalement pernicieux. Malaise, cauchemars ou hallucinations nocturnes, le ton grince et le ballet ostentatoire et généreux déraille sous nos yeux ébahis.

L'écriture est géniale, érudite : on se fait plaisir avec des personnages hors normes tout droit sortis de l'imagination de l'auteur. Notre héros s'obscurcit au fil des pages, et nage dans une dangereuse et pantelante confusion.

On sourit, on frémit et on s'indigne, le temps c'est sûr a filé très vite.

La fin annonce une suite, on ne devrait pas nous pousser pour se laisser tenter, et vous ?

Je remercie chaleureusement les Editions La Bourdonnaye pour ce Service de Presse.

20 mai 2015

"Padre Cocaïne" de Luc Venot aux Editions la Bourdonnaye

Padre_Cocaine_EPUB_large

"Padre Cocaïne" de Luc Venot aux Editions la Bourdonnaye

Résumé :

Premier acte : sur ordre du Padre, Corto et Alban chopent Le Marseillais dans le sud du Portugal, où il se terre comme un rat, pour un rapatriement express à Paris.

Deuxième acte : mis en éveil par cette agitation, Figo, flic véreux et sadique, se lance sur la piste des ravisseurs et espère bien remonter jusqu’au parrain pour le faire cracher au bassinet.

Troisième acte : ledit parrain ordonne à Gilles, petit loser toxico, de retrouver sa nana, partie en cavale avec son bien, et de la lui ramener par la peau des fesses.

Quatrième acte : l’Évêque, un tueur en série au top de sa forme, égrène les cadavres sur son parcours comme autant de chapelets.

Dernier acte : quel est le rapport entre tous ces cinglés qui finissent par se retrouver les uns en face des autres ? Le rapport, c’est que chacun compte emporter le morceau.

Mais voilà, le morceau, Padre Cocaïne n’a aucune intention de le lâcher.

Padre Cocaïne

Editions La Bourdonnaye : Padre Cocaïne - - Luc Venot (EAN13 : 9782824210681)

http://www.labourdonnaye.com

 

logo fond blanc_LaBourdonnaye

Mon avis :

En ouvrant ce livre, on s'attend bien sûr à du trafic mafieux, de la violence et de l'hémoglobine versée. Je vous rassure, tous ces éléments sont au rendez vous mais pas que et cela va même bien au delà de tout ça...

On fait ici la connaissance de différents groupes qui en parallèle visant à leurs affaires, vont finir par se rencontrer autour d'un seul homme roi en son royaume, j'ai nommée PADRE. On ne transige pas avec Francis Dibramar, la trahison est pour lui inqualifiable et il fait payer très cher à ceux qui oseraient le défier.

Ses hommes de main ne sont pas par ailleurs des enfants de coeur, et je vous laisse deviner par vous même, ce que cela peut donner. L'auteur nous baigne dans une atmosphère "familiale" corrosive et passionnée à laquelle on s'attache au fil des pages.

Loin de rester dans la gravité ou le vulgaire, le ton humoristique employé apporte un voile de légèreté, source essentielle d'oxygène. Au détour de notre chemin, on croise un drôle de flic pour lequel on n'éprouvera pas une grande admiration.

Les personnages jouent à cache cache et nous nous amusons avec eux. Derrière les apparences accablantes, s'exposent des valeurs nobles, des liens forts et indéfectibles. Quand le mafieux devient éducateur social, ou le présumé justicier barbare : on ne peut que tomber des nues et fondre.

Un facteur puissant et insoupçonnable pour un roman relevé et indétrônable. J'adhère !

Je remercie les Editions La Bourdonnaye pour leur confiance renouvelée. Merci.

30 avril 2015

"Pentatracks" de Collectif

Pentatracks_ebook_large

"Pentatracks" de Collectif

Résumé :

Que peuvent bien avoir en commun une star du rock vieillissante et fatiguée, deux gamins de banlieue à l’avenir pour le moins incertain, un mari blasé qui trompe sa femme avec une maîtresse virtuelle confondante de réalisme, un transsexuel en voie de masculinisation totale, et un ancien tortionnaire hanté par ses démons ?

Le lien est qu’ils se retrouvent tous au coeur de cinq récits différents, inspirés par cinq standards du rock différents et sortis de l’imagination de cinq auteurs différents. Richesse de style, d’univers, de musique, de mots. Avec une préface et un bonus track de Claude Faber, parolier de la chanson Horizon pour le groupe Détroit.

Pentatracks est né d’un jeu, d’une rencontre, d’un concept. Les internautes ont posté les titres de leurs chansons favorites dans une playlist soumise à cinq auteurs. Puis chaque auteur, à partir du morceau de son choix, a écrit une histoire.

logo fond blanc_LaBourdonnaye

Mon avis :

Je ne suis pas forcément une grande adepte des nouvelles, parce qu'on a souvent du mal à accrocher et que finalement c'est souvent trop court, et que l'on reste ainsi souvent sur sa faim. Pour autant, cela donne une idée du style de l'auteur, ce sont souvent des lectures qui sont divertissantes et quand on a pas trop le temps de s'imerger dans un univers complexe comme c'était mon cas en ce moment, et bien c'est tout bénef !

Des nouvelles ici inspirées de musique, c'est leur point commun. J'ai trouvé que c'était une idée plutôt pertinente et originale comme point de départ. Quand on sait qu'écriture et musique sont souvent indissociables pour les auteurs. Maintenant j'avoue ne pas avoir lu avec leurs fonds sonores respectifs, mais comme je suis curieuse, je vais écouter la play-list plus tard, et ainsi prolonger les effets de ma lecture. Ces histoires décalées m'ont entraînée bien loin dans mon quotidien, je dois dire et cela en un temps record.

Je vous conseille pour apprécier chaque univers comme moi de les lire de façon bien distinctes. Bien calé au fond de votre fauteuil, vous êtes partis pour vivre une expérience inédite et toute particulière. N'hésitez plus, foncez !

02 avril 2015

Concours "La fureur du Prince" de Thierry Berlanda

A l'occasion de la sortie du livre "La fureur du Prince" de Thierry Berlanda

La_Fureur_du_Prince_EPUB_large

Je vous propose de vous faire gagner un exemplaire de cet ouvrage.

 

Pour participer, c'est tout simple, il vous suffit de me donner l'Editeur de ce livre.

 

Un tirage au sort sera effectué le jeudi 2 Avril au matin. Le gagnant recevra ce très beau livre par la Poste en France exclusivement.

 

Bonne chance à tous.

Les inscriptions pour le tirage au sort sont terminées.

Les participants sont :

Malefique ; Caro verdelivre ; Ocalinex ; Celine Bruness ; Paola ; Regina ; Tribulus ; Marnchoups ; Maman est occupé ; Christophine

Le tirage au sort sera effectué par une petite main innoncente dans la matinée. Bonne chance à tous.

Le tirage au sort a eu lieu par une petite main innoncente ; est le gagnant est :

 Malefique

Posté par SoKitty à 16:56 - - Commentaires [18] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,