12 septembre 2018

"La rose et le bourreau" de Patrick Pesnot aux Éditions l'Archipel

La rose et le bourreau

 

"La rose et le bourreau" de Patrick Pesnot aux Éditions l'Archipel

Patrick Pesnot : Un roman séduisant

 

La rose et le bourreau

Cancale, milieu du xviiie siècle. Orpheline de mère et fille de capitaine, Julienne ne supporte plus sa marâtre. Résolue à changer de vie, elle décide un jour de couper ses cheveux, en le les vêtements de son frère et se fait appeler… Henri.
En route vers Paris, la garçonne vit d’expédients, dort à la belle étoile et se fait connaître de la maréchaussée en laissant pour mort un aubergiste émoustillé par son androgynie… Elle est recueillie par un jeune abbé aussi bon qu’avenant. Arrivée à Paris, à court de ressources, elle cède aux avances d’un sergent recruteur qui l’engage dans l’armée du roi sous le sobriquet de « Sans-Souci ». La voilà engagée dans la campagne de Bohème, à travers Vosges et Forêt-Noire...

http://www.editionsarchipel.com

 

Mon Avis Pollar

Milieu 18ème siècle, Cancale : Julienne au caractère affirmé et indépendant décide de quitter son foyer sur une dispute de trop avec sa belle-mère. Désormais, elle se fait appeler Henri et va au-devant de bien des aventures...

Patrick Pesnot nous propose ici un roman historique, sous le signe de l'aventure, de la liberté. Il y a quelque chose d'insolent, d'exaltant dans ce récit qui nous fait vivre d'intenses émotions.

On aime par-dessus tout le personnage de Juliette impétueux, vif, curieux. Il y a chez elle, une attraction sensible qui aimante ceux qui la frôle, la devine. Intelligente, elle brille par sa capacité à se fondre dans le décor, à s'adapter. Son chemin est semé d'embûches, de souffrance, de mort, de passion. Travestie en homme, elle jouit des charmes des deux sexes avec une infinie sensualité et une décontraction totale. Julienne est contrastée mais entière. Capable de se battre, de tuer, d'infliger des sévices, toujours consciente de ses actes et bien pourvue de sentiments. Julienne est désirée, désirable et profondément humaine. Loin des siens, elle s'émancipe, se cherche, s'expose, grandit...

Sa vie est secrète, mystérieuse, outrageante peut-être, mais surtout affranchie, exceptionnelle. L'écriture est fluide, enveloppante, romancée mais pertinente. Au cours de notre lecture, on se laisse convaincre, séduire pour petit à petit lâcher-prise.

Avec Julienne, on voyage, on éprouve, on s'égare avant de retourner sur ses pas. Un roman virevoltant, dangereux aussi passionnant que passionné. À découvrir absolument !

Citation Pollar

"Elle avait l'impression que sa vie défilait sans qu'elle pût la maîtriser. Elle errait, tel un bouchon sur la vague, se laissant ballotter au gré de ses rencontres et de ses déambulations. Mais n'en était-il pas ainsi depuis qu'elle avait fui la maison paternelle ?"


 

Ce que je retiens

Une héroïne forte, libre, séduisante. Un récit fiévreux, volcanique.

 

Petit bémol

La romance omniprésente qui dévore Julienne au détriment de sa volonté, de sa raison et d'elle-même.

Bandeau - La rose et le bourreau

Posté par SophieSonge à 01:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,