27 mai 2015

"Zone, chroniques d'un dernier jour" Tome 1 et 2 de Steeve Hourdé

Zone

"Zone, chroniques d'un dernier jour" Tome 1 et 2 de Steeve Hourdé

Résumé :

Septembre 2009, Ullapool, 6 morts. Octobre 2011, Mer du Nord, 38 morts. Août 2013, Skägen, 72 morts. 8 Septembre 2015, Folkestone.

Les troupes du Major Kieran Wallace prennent position.

Personne n'entre, personne ne sort.

Zone est un thriller sombre construit sous la forme d'un huis-clos à la mécanique implacable, dans lequel un ensemble de personnage sera confronté à une catastrophe terrifiante.

Un seul choix: survivre. Une seule question: comment ?

OSEREZ-VOUS PÉNÉTRER DANS LA ZONE ?

 

ARK: Auteur Roman Koncept

Bonjour! Voici la dernière critique qu'a reçu "ZONE: Chroniques d'un dernier jour" par le blog Sophie Songe dont je remercie chaleureusement l'auteur. Pour la lire, cliquez sur l'image ci-dessous:

http://ark-romans.blogspot.fr

 

Logo ARK

Mon avis :

Quand on débute le roman, on est très vite intrigué. L'entrée en matière est assez flou et on se demande un peu dans quoi on va mettre les pieds. Très vite, on comprendra que les éléments qui se produisent n'ont rien d'anodins, mais il est bien sûr trop tard pour reculer. Pris au piège du roman, il sera impossible de ne pas vouloir dès lors en savoir plus.

"Personne ne rentre, personne ne sort", un leitmotiv qui ne laisse pas beaucoup d'espoir... Nous assistons à des combats aussi ultimes que vains avec une fascination morbide. Ce qui se passe à l'intérieur de cette zone est indéfinissable : panique sanglante, détresse et débordements en tout genre nous plongent  au plus profond des ténèbres. On cherche à comprendre inlassablement des raisons cohérentes, rationnelles à ce cauchemar qui se déroule sous nos yeux. L'auteur distille les informations de manière à nous rendre accro. L'écriture est très visuelle, nerveuse, incisive.

L'action est omniprésente et nous laisse peu de temps finalement pour reprendre notre souffle.

Mais en définitive, de quoi avons nous le plus peur au cours du roman ?

La dérive des comportements devient le centre de nos inquiétudes. Et on se pose la question personnelle, envahissante : qu'aurions nous faits poussés dans nos retranchements ?

Aurions nous été lâches ou héroïques ?

Derrière ce thriller horrifique tout droit sorti des meilleurs crus de sciences fictions se cache des sujets philosophiques qu'on a encore envie de fouiller en reposant le livre. Terrifiant, totalement consternant, vous allez adorer !

Je remercie Steeve Hourdé pour m'avoir permis de découvrir son Univers.

Tome2

A propos de l'Auteur :

Steeve Hourdé est un auteur Français, né en 1986, vivant dans le sud de la France avec son épouse et ses trois enfants.

Passionné d'écriture depuis toujours, il a ainsi suivi un cursus littéraire à l'Université Sud de Toulon Var, avant de se lancer dans la vie active et l'univers professionnel, notamment dans les domaines de la grande distribution et de la Formation pour adultes.

N'ayant jamais cessé d'écrire, il concrétise en novembre 2014 en publiant son premier roman: "ZONE: Chroniques d'un dernier jour". En Mai 2015, il publie son second roman "Résilience". Aujourd'hui, il continue son parcours professionnel tout en menant de nouveaux projets d'écriture, qui verront le jour fin 2015.

Steeve Hourdé


26 mai 2015

Sortie format papier "Protégée des Anges" de Inès LB

Inès LB, auteure du roman "Protégée des anges- les élus" est désormais disponible en format papier.

C'est l'occasion de découvrir ce roman qui fut pour ma part une très belle découverte.

Je vous rappelle donc mon avis ci dessous :

Couverture-Protégée-des-Anges

Posté par SophieSonge à 07:25 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

24 mai 2015

"Touch : Rédemption" Tome 1 de Danielle Guisiano aux Editions Rebelle

touch

"Touch : Rédemption" Tome 1 de Danielle Guisiano aux Editions Rebelle

Résumé :

Un mystérieux fantôme joue du piano dans les couloirs sombres de l'université de musique. Hallucination ou rêve ? Intriguée par cette énigme, Lily n'a de cesse de se rapprocher du ténébreux Jason. Cependant, les sentiments du jeune-homme semblent aussi ambivalents que son humeur.
Réussira-t-elle à découvrir le terrible secret qui le tient éloigné d'elle ? Légendes indiennes, mythes fantastiques ; il est des mystères dont il vaudrait mieux rester ignorant... Et si la malédiction n'avait pas dit son dernier mot ?

rebelle

Mon avis :

Je rêvais d'une intrigue dont le thème m'enmenerait côtoyer les légendes indiennes. Pourquoi me direz vous ? Et bien parce que derrière un peuple méconnu voire incompris se cache des rites, des enseignements qui m'ont toujours beaucoup interrogée... C'est donc avec beaucoup de curiosité et beaucoup d'attente que j'ai commencé ce roman.

J'ai été d'abord sous le charme de la plume de l'auteur fluide, belle voir même lyrique : un bon point pour un young adult selon moi. On n'évitera par contre pas les clichés et les schémas employés pour une romance qui sonne malheureusement comme un air de déjà vu... Une héroïne qui emménage dans un nouvel environnement et qui est attiré par un mystérieux jeune homme. Cela vous dit vaguement quelque chose ?

Secrets, attirance, rejet on est pas au bout de nos peines avec ce récit. Mais je m'attendais à ce que la musique soit nettement plus présente, et à mon avis on aurait pu exploiter encore un peu plus au niveau du chamanisme. l'aspect fantastique s'y prête très bien et on est embarqué bon an mal an dans cette histoire. Une mythologie auréolée de mystères et qui nous transporte en des territoires exotiques.

Toutefois, je n'ai pas été transcendée par l'histoire amoureuse et je m'attendais à un peu plus de matière pour le thème employé. Péripéties et fantastique ayant beaucoup pris le pas sur la légende. Une balade sympathique pour un sentiment finalement mitigé, mais c'est remarquablement écrit. Amateurs de romance extraordinaire, vous pourrez être surpris toutefois par un sujet qui sort des sentiers battus.

Je vous laisse le soin de le découvrir et de vous faire votre propre avis.

20 mai 2015

"Padre Cocaïne" de Luc Venot aux Editions la Bourdonnaye

Padre_Cocaine_EPUB_large

"Padre Cocaïne" de Luc Venot aux Editions la Bourdonnaye

Résumé :

Premier acte : sur ordre du Padre, Corto et Alban chopent Le Marseillais dans le sud du Portugal, où il se terre comme un rat, pour un rapatriement express à Paris.

Deuxième acte : mis en éveil par cette agitation, Figo, flic véreux et sadique, se lance sur la piste des ravisseurs et espère bien remonter jusqu’au parrain pour le faire cracher au bassinet.

Troisième acte : ledit parrain ordonne à Gilles, petit loser toxico, de retrouver sa nana, partie en cavale avec son bien, et de la lui ramener par la peau des fesses.

Quatrième acte : l’Évêque, un tueur en série au top de sa forme, égrène les cadavres sur son parcours comme autant de chapelets.

Dernier acte : quel est le rapport entre tous ces cinglés qui finissent par se retrouver les uns en face des autres ? Le rapport, c’est que chacun compte emporter le morceau.

Mais voilà, le morceau, Padre Cocaïne n’a aucune intention de le lâcher.

Padre Cocaïne

Editions La Bourdonnaye : Padre Cocaïne - - Luc Venot (EAN13 : 9782824210681)

http://www.labourdonnaye.com

 

logo fond blanc_LaBourdonnaye

Mon avis :

En ouvrant ce livre, on s'attend bien sûr à du trafic mafieux, de la violence et de l'hémoglobine versée. Je vous rassure, tous ces éléments sont au rendez vous mais pas que et cela va même bien au delà de tout ça...

On fait ici la connaissance de différents groupes qui en parallèle visant à leurs affaires, vont finir par se rencontrer autour d'un seul homme roi en son royaume, j'ai nommée PADRE. On ne transige pas avec Francis Dibramar, la trahison est pour lui inqualifiable et il fait payer très cher à ceux qui oseraient le défier.

Ses hommes de main ne sont pas par ailleurs des enfants de coeur, et je vous laisse deviner par vous même, ce que cela peut donner. L'auteur nous baigne dans une atmosphère "familiale" corrosive et passionnée à laquelle on s'attache au fil des pages.

Loin de rester dans la gravité ou le vulgaire, le ton humoristique employé apporte un voile de légèreté, source essentielle d'oxygène. Au détour de notre chemin, on croise un drôle de flic pour lequel on n'éprouvera pas une grande admiration.

Les personnages jouent à cache cache et nous nous amusons avec eux. Derrière les apparences accablantes, s'exposent des valeurs nobles, des liens forts et indéfectibles. Quand le mafieux devient éducateur social, ou le présumé justicier barbare : on ne peut que tomber des nues et fondre.

Un facteur puissant et insoupçonnable pour un roman relevé et indétrônable. J'adhère !

Je remercie les Editions La Bourdonnaye pour leur confiance renouvelée. Merci.

17 mai 2015

"Une fille dans le noir" d'Anna Lindsey aux Editions NiL

Une fille dans le Noir

"Une fille dans le noir" d'Anna Lindsey aux Editions NiL

Résumé :

Dans ma boîte, je n'ai pas d'impact sur le monde, qui suit sa route comme si je n'y vivais pas. Les gens passent devant la maison silencieuse et fermée et, s'ils y pensent, concluent probablement qu'elle est inhabitée. Et qu'y a-t-il dedans ? Une créature qui se tapit, rampe, se morfond et erre parfois d'une pièce à l'autre, fuyant, terrorisée, la porte d'entrée ouverte et accueillante et les lumières allumées.

Dans la veine du Scaphandre et le Papillon, le témoignage bouleversant d'une jeune femme prisonnière du noir.

Londres, 2005. Anna est jeune, ambitieuse et amoureuse. Mais depuis quelques semaines, la peau de son visage semble réagir à la lumière de son écran d'ordinateur. Puis à celle du soleil. Ces sensations de brûlure, de plus en plus intenses, s'étendent bientôt sur tout son corps. Le verdict tombe : Anna est atteinte d'une sévère hypersensibilité à la lumière.
Comment vivre sans lumière ? Que faire de ses journées quand on est reclus dans l'obscurité ? Anna Lyndsey livre le journal d'une vie hors du commun, hors du monde.

Acclamé par la presse, ce récit poignant porté par une superbe écriture fera l'objet d'une adaptation cinématographique.

Logo Nil

Mon avis :

Ce livre est le témoignage d'une jeune femme qui un jour alors qu'elle est au travail, ne supporte plus la lumière de son écran d'ordinateur. Elle pense tout d'abord à une fatigue passagère, elle est loin de se douter que ce n'est que le début de ses difficultés...

Anna développe une hypersensibilité sévère et rare à la lumière. Une maladie relativement méconnue et que l'on ne s'explique pas. Les médecins consultés n'apportent peu ou pas de réponses laissant Anna à ses peurs, ses interrogations mais aussi inexorablement à son isolement. Repenser son quotidien, remplir le vide dans laquelle l'obscurité la plonge : Anna s'adapte tant bien que mal à cette situation qui lui laisse beaucoup de temps à tuer...

Son cheminement force le respect, sa combativité et sa créativité invitent à l'admiration. Anna ne nous cache rien de sa douleur, de ses doutes et de la dépendance à ses proches. Elle ne recule dans aucun de ses projets et se bat comme une lionne.

J'ai aimée le récit transparent de cette femme aussi sensible que forte qui parle de son rapport à la maladie avec recul, poésie et humour. Une lecture qui se lit toute seule avec l'émotion à la clef.

Une vraie leçon de courage pour un combat de tous les instants que je vous invite à découvrir de toute urgence !

Je remercie les Edtions Nil pour ce Service de Presse. Merci.


15 mai 2015

"Blue note pour héroïne brune - Phil Mazelot" de Thiébault de Saint-Amand aux Editions du 38

Heroine Brune

"Blue note pour héroïne brune - Phil Mazelot" de Thiébault de Saint-Amand aux Editions du 38

Résumé :

Phil Mazelot est un ancien agent des Renseignements qui a officié durant la 1re Guerre Mondiale. Même s'il s'en défend, et se dissimule du mieux qu'il peut sous des dehors de dur à cuire, c'est un rêveur, un vrai poète, un parolier de génie et parfois des vers sublimes lui viennent en tête aux pires moments de ses enquêtes. Si la France insouciante de la fin des années vingt savoure encore la victoire, il sent le camp adverse ruminer son humiliation. Un nouveau conflit lui paraît inévitable. De poursuites haletantes en rencontres improbables, Mazelot va se rendre compte que le pouvoir et l'argent corrompent toutes les valeurs de la société. Des héros ordinaires se fédèrent peu à peu autour de lui pour former l'un des tout premiers réseaux de ce qui deviendra quelques années plus tard, la Résistance.Thiébault de Saint Amand vous propose une série historique, musicale et irrésistiblement coquine où l'argot et l'humour sont omniprésents. La première enquête de Phil Mazelot vous réserve bien des surprises ? Qui aurait pu croire que Frédo mourrait un jour dans son lit ? Dans cette aventure passionnante au cœur de Paname, dans le milieu des maisons à lanternes, la belle Nadège succédera-t-elle à mama Élisa, la mère de Frédo, qui veut garder l'emprise sur le clac familial du Montparnasse ? Le bel Angelo et Mademoiselle trahiront-ils le secret chuchoté par Frédo sur son lit de mort ?

Blue note pour Héroïne brune - Les éditions du 38

Si la France insouciante de la fin des années vingt savoure encore la victoire, il sent le camp adverse ruminer son humiliation. Un nouveau conflit lui paraît inévitable. De poursuites haletantes en rencontres improbables, Mazelot va se rendre compte que le pouvoir et l'argent corrompent toutes les valeurs de la société.

http://www.editionsdu38.com

Logo Edtions du 38

Mon avis :

Le roman débute par des obsèques, c'est bien connu, c'est d'abord par là que les bons flics commencent toujours leur enquête... C'est Phil Mazelot, homme de loi et bon vivant que nous suivons dans cette aventure tout droit sortie des années trente. L'entre deux guerre, une époque assez méconnue au fond et qui méritait d'être exploitée.

Le point fort du récit réside dans sa forme, l'auteur nous offre un texte coloré et joyeux qui amuse et fait gigoter nos neurones. Le héros principal est fort sympathique et n'hésite pas à donner de sa personne pour faire avancer son affaire. L'intrigue policière est insolite et ce n'est pas pour nous déplaire. On apprécie les personnages bruts et l'humour récurrent.

L'univers est musical, exotique, l'écriture quand à elle est audacieuse et se laisse régaler avec une malice révélée. Les dialogues sont croustillants et les situations fort cocasses. De jeux de mots en filature, on se laisse glisser dans cette aventure autant amusante qu'attachante.

Un charme totalement rétro, un ton irrévérencieux mais totalement irrésistible. Je suis tombée sous le charme. On aimerait juste à la fin un glossaire ou un lexique des phrases cultes !

Je remercie Thiébault de Saint-Amand et les Editions du 38 pour ce Service de Presse. Merci.

"La simplicité du coup de massue" d'Elise TIELROOY aux Editions Belfond

Simplicité coup de massue

"La simplicité du coup de massue" d'Elise TIELROOY aux Editions Belfond

Résumé :

Mais qu'est-ce qui a bien pu passer par la tête de Marion D., mère de famille exemplaire, épouse aimante et dévouée du 5e arrondissement de Paris, ce sombre jour de septembre où elle est devenue cette militante altermondialiste dangereuse et recherchée par toutes les polices de France ? Est-ce un effet de la rentrée des classes ? La réforme du rythme scolaire ? Sa vie qui l'ennuie ? La mort de sa sœur ? Toujours est-il que cette société dans laquelle elle est si bien intégrée avec son mari si idéal et sa famille si éduquée, Marion ne peut plus la voir en peinture. Et Marion dérape. Jusqu'à agresser une employée de la RATP et finir en une d'un des plus gros hebdos français. Croyait-elle en réchapper, Marion, derrière ses lunettes noires ? C'était compter sans Claudine. Caissière à l'hyper de Saint-Quentin-en-Yvelines, rencontrée cinq ans plus tôt dans une thalasso en Bretagne...

Logo Belfond

Mon avis :

N'avez vous jamais eue envie de devenir une autre ? Marion D. a eue cette occasion. Après un très gros choc psychologique et une rencontre fortuite, elle devient bien malgré elle, une sorte de super héros de la contestation.

Au placard la femme bourgeoise et rangée qui obéit à son mari et sert ses enfants. Qui aurait cru que l'esprit de rébellion sommeillait dans cette femme discrète et soumise ? Marion devient Barbatruc, une femme libérée des codes que la société lui a donnée. Et le moins que l'on puisse dire, c'est que cela va faire beaucoup de bruit... D'insipide, elle devient potentiellement dangereuse et la femme la plus recherchée de France.

C'est drôle, fantasque tout en abordant pourtant des thèmes bien sérieux. La plume de l'auteur est toute fraîche et l'humour est bien au rendez vous. On suit ici avec beaucoup de plaisir les aventures de Marion sans oublier une palette de personnages secondaires avec laquelle on s'amuse aussi énormément.

Rien d'exceptionnel au demeurant, me direz vous, mais c'est pourtant typiquement le genre de roman qu'on a envie de lire dès que les beaux jours apparaissent.

En bref, une comédie fort sympathique, divertissante à souhait qui devrait vous faire passer un bon moment, tout simplement !

Je remercie les Editions Belfond et LP Conseils pour ce Service de Presse. Merci.

14 mai 2015

"L'enfant des cimetières" de Sire Cédric aux Editions Pocket

 

lenfant-des-cimetières

"L'enfant des cimetières" de Sire Cédric aux Editions Pocket

Résumé :

Lorque sa collègue Aurore l'appelle en pleine nuit pour couvrir avec elle un meurtre atroce, David, photographe de presse, se rend sur les lieux du drame. Un fossoyeur pris d'une folie hallucinatoire vient de tuer sa femme et ses enfants avec un fusil à pompe, avant de se donner la mort. Le lendemain, un adolescent, se croyant poursuivi par des ombres, menace de son arme les patients d'un hôpital et tue Kristel, la compagne de David.
Mais qui est à l'origine de cette épidémie meurtrière ? Est-ce un homme ou un démon ?
Le journaliste, qui n'a plus rien à perdre, va se lancer à la poursuite de Nathaniel, l'enfant des cimetières, jusqu'aux confins de l'inimaginable...

Thriller gothique époustouflant, "L'Enfant des cimetières" est servi par une écriture nerveuse terriblement évocatrice qui laisse le lecteur hypnotisé par l'horreur. Attention, si vous commencez ce livre, vous ne pourrez plus le lâcher !

logo_pocket

 

lenfant-des-cimetières

Collection : Thriller
Nombre de pages : 544
Format : 108x177 mm
EAN : 9782266203654
Prix : 7,70 €


Mon avis :

Quel plaisir de retrouver le commandant Vauvert dans cette aventure gothique, sombre et meurtrière. L'auteur m'a régalée avec cette histoire, en misant sur nos peurs ancrées au plus profond de nos êtres.

Cimetière, mort, folie, cauchemars mais aussi incantations, éviscérations et hémoglobine à gogo. C'est une hécatombe, le danger est omniprésent, et la menace dès les premières pages d'un regard enfantin pénétrant, met très vite mal à l'aise. Je me suis rapidement attachée à ce couple d'artistes et leur amour immense et unique m'a énormément parlé. Un lien indéfectible, puissant, qui les unie bien au delà de la mort et qui les rendra plus fort.

Ce récit nous malmène, laissant à notre esprit finalement peu de répit.

Qui y a t-il derrière cette légende urbaine ?

Quelle est la part de fiction et de réalité ?

Je ne vous en dis pas plus, et vous laisse découvrir par vous même cette enquête époustouflante, et au delà du réel. Vous allez halluciner !

l-auteur-sire-c

11 mai 2015

"La prétendue innocence des fleurs" de F. Calderon et H. De Moras aux Editions Sermeo

 

Innocence Fleurs

"La prétendue innocence des fleurs" de F. Calderon et H. De Moras aux Editions Sermeo

Résumé :

Le bouquet était prêt : cinq iris mauves, cinq lys blancs et deux jacinthes sauvages.

Dans quelques heures à peine, il serait livré au cabinet du juge d’instruction Marc Ferrer, plongé dans la plus importante affaire criminelle de sa carrière.

Pourquoi ce bouquet ? Que signifie cet énigmatique jeu de piste qui le conduira, de bouquets en bouquets, de Paris à Venise, en passant par Nîmes ? Et pourquoi ce langage des fleurs, réminiscence d’un amour fou disparu huit ans plus tôt ?

Une brèche s’ouvre, cachant un incroyable secret.

logo-scrineo-noir

Mon avis :

Je vous l'annonce tout de go, ce roman est sublime et original ce qui fait de lui pour moi un véritable et monumental coup de coeur. Vous avez tous entendu parler un jour du langage des fleurs et bien les auteurs ont su exploité ce thème pour un thriller d'exception, aussi mystérieux que raffiné.Ils nous proposent ici, un univers savamment travaillé, artistique et féminin pour une histoire trouble.

On est tout d'abord attiré puis subjugué par ce récit palpitant qui nous entraîne à nos dépens dans un tourbillon envoûtant. Quel lien y aurait-il entre le passé et le présent ? De décors, en voyages, les impressions défilent sous nos yeux, nous imprègnent sans que l'on puisse y trouver un sens.

Un suspens inégalable et maîtrisé retiennent notre intérêt jusqu'au bout du roman. De fil en aiguille, on glisse vers une analyse des personnages fascinante.

L'atmosphère est déroutante et on ne peut plus s'empêcher de remonter ce jeu de piste jusqu'à son dénouement. L'écriture est habile dans le sens où les auteurs prennent leur temps pour faire leurs révélations.

Ce roman trouvera son public dans les amateurs d'Art, de musique ou de sociologie. Les auteurs auront su trouver l'alliance idéale qui va faire de ce roman je l'espère un très beau succès.

Je vous invite tout simplement à le découvrir.

Je remercie les Editions Scrineo et Livraddict pour cette Magnifique découverte. Merci.

"Petits meurtres artistiques à Paris" de Pauline Doudelet

Pauline

"Petits meurtres artistiques à Paris" de Pauline Doudelet

Résumé :

Depuis vingt ans, Anastase Aérolite tient à Paris, une galerie d'art, la Galerie Aérolite, Art Contemporain (peintures, sculptures, installations). Depuis vingt ans, il tient à bout de bras cet assemblage branlant qu'est la découverte de nouveaux artistes, leurs oeuvres, leurs espoirs, leurs ambitions et surtout, leurs rentes pécuniaires. Bref, depuis vingt ans, Anastase Aérolite galère à vendre des toiles peintes avec toutes sortes de matériaux pas forcément adéquats ni pérennes, des sculptures de toutes formes et tailles qui ne s'adaptent pas forcément à n'importe quel salon et des installations aussi branlantes que périssables. Mais comme il est porté par l'amour de l'art, il a acquis une résistance à toutes épreuves.

Mais voilà, depuis presque autant de temps, son rival le nargue : Bastien Boucicaut tient la Galerie Boucicaut, Art Contemporain (installations, performances, peintures) juste en face de celle d'Anastase. Mais Boucicaut n'a aucune fibre artistique, c'est un entrepreneur qui repère les petits jeunes charismatiques pour en faire des concepts soi-disants artistiques et les vendre à des prix scandaleux. Le pire, c'est que ça marche, ce qui rend Anastase particulièrement amer. Un soir, dans un excès de rage, il tue accidentellement l'artiste phare de son rival... et sa côte explose dès le lendemain ! Voyant ses propres affaires décliner, les huissiers prêts à saisir tout ce qu'il possède, le galeriste a une révélation soudaine: un bon artiste est un artiste mort. Or tous les siens sont vivants...

Mon avis :

Dans mon optique de découvrir de nouvelles plumes et peut être de dénicher quelques perles littéraires, j'ai repérée cette petite histoire écrite par Pauline Doudelet sous licence Crea­tive Com­mons.

Un titre qui sonne très bien à l'oreille et donne tout de suite envie d'en savoir plus. On s'attend bien sûr à des meurtres mis en scène. Mais s'il est question du monde de l'art, celui qui commet ses crimes, se révèle être un piètre amateur.

Anastase, malchanceux, pathétique, burlesque, s'enlise sur une pente sablonneuse. Et mon dieu que c'est bon ! Les situations s'enchaînent de manière complètement irrésistible.

C'est un roman court, au style efficace, l'humour est noir voire grinçant. J'ai passée un moment bien sympathique, donc si vous êtes un petit peu curieux : n'hésitez pas, je vous le recommande !

Pauline Doudelet, à découvrir.