04 juin 2018

HorsTextes : Le site de rencontres littéraires

HorsTextes : Le site de rencontres littéraires

Lancement ce 4 Juin 2018 du site Hors-Textes.com

Teasing-PS_HorsTextes

 Résumé :

France, 2018. Internet est devenu une jungle obligeant l’Union Européenne à instaurer un règlement général sur la protection des données. Les G.A.F.A.M règnent en maître. Les rédactions indépendantes tentent de survivre face aux trusts des médias et les sites de rencontres sans âme se déclinent à la faveur des nouvelles tendances opportunistes... Dans ce contexte sombre et implacable, quatre passionnés de littérature ouvrent un espace indépendant de rencontres et d’échanges dédié à la vie culturelle les entourant. Grâce à ce lieu, nombreuses sont les nouvelles histoires à avoir été écrites. Mieux encore, elles ont été vécues, Hors-Textes…

 

 

Sophie Songe est heureuse de vous présenter cette nouvelle Aventure :

Hors-Textes est une création de quatre passionnés de littérature, connaissant parfaitement le monde de l'édition.

Ce site est le premier site de rencontres dédié aux amoureux du livre.

Avec Hors-Textes, c'est facile de se "rencontrer", mais également d'échanger avec d'autres personnes du monde de la littérature.

Partager ses coups de coeur, ses lectures, faire découvrir des nouveautés... C'est ce que propose ce site... Mais il propose également un contenu culturel, qui permet aux membres de consulter des centaines de chroniques littéraires, de suivre l'actualité du livre, mais également de participer à des évènements culturels.

Les membres se définissent essentiellement par leur profil culturel et parmi les très nombreux courants littéraires qui font la richesse du livre.

Tous les genres de littératures sont présents sur Hors-Textes, passant de la BD au Thriller, le Polar, le bien-être, l'érotique, le manga...

Une plateforme ouverte à tous les amoureux de la littérature, quel que soit le genre.

 https://www.hors-textes.com/

Plus qu’un site de rencontre : une communauté de Lectrices et Lecteurs !

Posté par SophieSonge à 10:43 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,


"Sous l'emprise de l'héroïne" de Cédric Castagné

Sous-l-emprise-de-l-heroine

 

 

"Sous l'emprise de l'héroïne" de Cédric Castagné

Cédric Castagné : Un thriller déroutant

 

Sous-l-emprise-de-l-heroine

Sous l'emprise de l'héroïne

Matias, qui n’a plus parlé à sa sœur Eva depuis un an, espère que les fêtes de fin d’année leur offriront l’occasion de renouer le fil de leur histoire… Ugo, quadragénaire à la réputation sulfureuse, part en Amérique du Sud pour tenter de tourner la page de son sombre passé… Dans une France gangrenée par la drogue, un enquêteur est désigné pour s’attaquer au fléau et casser l’omerta qui règne dans certains quartiers… Des histoires sans liens évidents. Mais les choses ne sont pas toujours ce qu’elles semblent être. Saurez-vous trouver ce que cachent les apparences ?

 

 

Mon Avis Sang

Trois tableaux différents se déroulent sous nos yeux avec pour toile de fond l'empire de la drogue. Tout est certainement lié, entre Matias, père de famille, Ugo trafiquant et Tiago, le flic chargé de démanteler le trafic. Reste à savoir, comment et dans quelles circonstances...


"Sous l'emprise de l'héroïne" est un de ces thrillers insaisissable, tendu et qui vous rend à la fois accro et à cran. Il y a une volonté d'intriguer, d'instaurer le mystère par esquisses, par strates, par implications.

L'auteur utilise tous les moyens pour ce faire, nous questionner, nous distraire. Des flash-backs nous aiguillent sur la psychologie des personnages, leur personnalité trouble et engagé. On ne comprend pas et on n'a pas d'autre choix que d'avancer dans le flou total.

L'écriture est fluide, habile, calculée, précise. Alors que nous sommes relativement perdus dans cette intrigue, on ne doute pas un seul instant qu'il y ait des connexions sensibles entre les différents éléments. Les secrets sont nombreux, complexes, multiples et ralentissent notre progression. Présent et passé s'entremêlent dans une danse qui nous déstabilise. On touche ici à l'intime, aux non-dits, au dissimulé, à l'affect. Ce sont toutes ces pièces imbriquées, qui sont impliquées et qui rejaillissent les unes sur les autres.

Le climat est nébuleux, éreintant. On se laisse influencer, ballotter jusqu'au bout de cette histoire qui s'éclaircit et prend tout son sens au final.

Accrochez-vous, ce roman vous essorera à deux mille tours !

 

Citation Sang

"Le visage de Tiago se métamorphose. La haine se lit dans son regard. Il déteste que la situation échappe à son contrôle. Il veut Vassiliev, et il fera tout pour atteindre son but. D'autres ont échoué avant lui, mais en son for intérieur, tiago est persuadé de pouvoir réussir. Toute sa vie, il a espéré résoudre cette affaire. Pour briller. Pour obtenir ce qu'il mérite. Pour ne pas finir comme son père."

 

Bandeau - Sous-l-emprise-de-l-heroine

01 juin 2018

"Si on dansait..." de Rachel Joyce aux Éditions XO

Joyce-Rachel-Si-on-dansait-couverture-667x1024

 

 

"Si on dansait..." de Rachel Joyce aux Éditions XO

Rachel Joyce : Un roman puissant et délicat

 

Si on dansait...

À Londres, au bout d’une impasse délabrée, Frank n’est pas un disquaire comme les autres. Chez ce marchand de vinyles, une belle équipe de joyeux marginaux se serre les coudes, tous un peu abîmés par la vie.

Surtout, Frank a un don. Il lui suffit d’un regard pour savoir quelle musique apaisera les tourments de son client. Quitte à préconiser du Aretha Franklin à un obsessionnel de Chopin…

C’est ainsi que Frank fait la rencontre de Lisa, une mystérieuse femme au manteau vert. Après s’être évanouie devant sa boutique, elle le supplie de l’aider à comprendre la musique. Lors de leurs rendez-vous, Frank replonge dans sa propre enfance, revoyant sa mère, l’excentrique Peg, lui passer des vinyles sur sa vieille platine...

http://www.xoeditions.com

 

Mon Avis

À Londres, Frank amoureux de musique et des gens, offre un service et un bonheur irremplaçable avec sa boutique de vinyles qui veut résister au temps. Quand il rencontre Lisa et ses secrets, c'est tout son univers qui s'apprête à vaciller.


Après "La lettre qui allait changer le destin d'Harold Fry", l'auteur n'a pas fini d'aller à la pêche à nos émotions. Autour de la musique et de ce qu'elle peut procurer à l'intérieur de nous, elle nous invite à nous laisser guider, note après note et à surprendre.

On est d'emblée attiré par ce quartier de commerçants qui inspirent la chaleur, la proximité et l'écoute. Ces boutiques expriment le charme d'antan, le temps envolé, la singularité. On s'accroche à cette communauté attachante, à leurs problèmes, à leurs rencontres...

Lisa arrive comme une tempête dans leur quotidien, avec ses mystères, sa fragilité. Il y a une attirance, un lien qui se créé entre Lisa et Frank qui appelle leurs souffrances, répondent à leurs failles, via la musique. Entre eux, tout n'est pas simple, rien n'est totalement délivré. Leur histoire est intime, sensible, touchante. Il y a beaucoup trop de douleurs, de silence. Hantés par leur passé, l'amour, les désaccords, il leur faudra beaucoup de temps pour s'ouvrir, et s'aimer...

La musique a le pouvoir de réunir les cœurs. Un roman intense, une plume cruciale dont on en éprouve chaque relief, chaque mouvement, profondément, durablement.

Citation

"Frank ne savait pas lire une partition et il n'avait aucune connaissance musicale particulière, mais lorsqu'il s'asseyait face à un client et qu'il écoutait attentivement, il percevait une mélodie."

 

31 mai 2018

"Un Havre de paix" de Stanislas Petrosky aux Éditions French Pulp

HAVRE_de paix

 

"Un Havre de paix" de Stanislas Petrosky aux Éditions French Pulp

Stanislas Petrosky : Un retour remarqué

 

Un Havre de Paix - French Pulp éditions

Quand l‘Embaumeur va pour récupérer un corps dans le centre pénitentiaire du Havre, et que le suicidé lui paraît suspect, il ne peut s’empêcher de mettre son nez partout, de remuer la fange à ses risques et périls. Surtout si le taulard décédé est un flic infiltré, un policier incarcéré pour faire tomber un monstre… Qui a tué William Petit, comment, alors qu’il était seul dans sa cellule, et pourquoi ? Entre une affaire de corruption dans la prison et un caïd qui tente de se faire passer pour une oie blanche, c’est une nouvelle aventure plus que mouvementée pour l’Embaumeur qui a mis le doigt dans un drôle d’engrenage.

 

Mon Avis Sang

C'est au Havre que l'on retrouve notre cher embaumeur... C'est du côté du pénitencier qu'il officie cette fois-ci. Et quand les corps s'expriment, Mandoline sait lui que ça va saigner...


L'auteur nous offre une belle balade en région normande et plus particulièrement dans la ville du Havre, qu'il nous fait sillonner à travers son récit.

C'est un plaisir de retrouver Luc Mandoline dans une aventure musclée et border-line. Quand il tombe sur un meurtre maquillé en suicide et qu'il gratte un peu, il sait très vite que "la merde", devra tôt ou tard remonter à la surface. On aime son humour, son franc-parler, ses méthodes franches et arrêtés, sa façon à lui d'aller droit à l'essentiel.

L'écriture exprime une gouaille joueuse et acérée, les personnages exercent leur pouvoir truculent. Il est question de violence, de pédophilie, de trafic, de corruption. L'enquête est sensible, il y a de l'énergie, du drame, des cascades, de la testostérone.

Un roman périlleux et de haute voltige que l'on suit tambour battant. Putain, Mandoline, tu nous avais manqué !


Citation Sang

"Il faut commencer doucement, et augmenter le taux d'emmerdements de la smala, si dès le départ nous tapons trop fort, cela sera moins percutant. Je suis persuadé que de faire monter le taux d'adrénaline tout doucement de ses ennemis est un bon moyen de les amener à faire des conneries et à être ainsi plus vulnérables."

 

Bandeau - HAVRE_de paix

"Le Chant clair des sirènes" René Pagis aux Éditions Marivole

Le-Chant-clair-des-Sirenes

 

 

"Le Chant clair des sirènes" René Pagis aux Éditions Marivole

René Pargis : Un récit douloureux

 


Jacques a toujours dit qu’un jour il partirait « Tout droit devant » conscient qu’il ne le ferait jamais. Pourtant, un jour, différent des autres, incapable de supporter plus longtemps une vie conjugale impossible, il part sous la pluie en direction du sud. À bout de force, il se réfugie dans une grande maison, chez Mathilde, une dame mystérieuse qui l’envoute et le prive progressivement de toutes ses défenses…

http://marivole.fr

 

Mon Avis Pollar

Jacques retraité ne supporte plus sa vie conjugale et décide un jour de partir, de se libérer du joug d'une épouse qui l'étouffe. Sur sa route, la liberté ne sera qu'illusoire et de courte durée...


Il y a quelque chose de lent et de dangereux dans cette intrigue qui nous conduit droit en enfer.

Cette porte que Jacques franchit pour ne plus se laisser imposer ou subir sa vie, va très vite basculer dans la sidération et le cauchemar.

L'ambiance est pesante, trouble, anxiogène, elle nous prend rapidement à la gorge et comme son personnage, on y est pris au piège. Il est question de séduction, de mirage, de manipulation. Jacques est confronté à ses manquements et à ses peurs, trébuche, s'enlise et s'abandonne.

L'écriture est fluide, prenante, efficace. On se laisse envahir par le sentiment d'angoisse, de stupéfaction pris dans cette affaire perverse et sordide. On se raccroche au soutien de quelques figures familiales, amicales ou sympathisantes. On veut croire au miracle, à l'éclosion de la vérité. Ce roman nous plonge à l'intérieur du vide, de la solitude dans un engrenage qui ne fait rien pour s'arrêter.

Diabolique et tentateur, n'entendez vous pas ce chant des sirènes qui vous appelle ?

Citation Pollar

"Il ne peut s'empêcher d'imaginer avec quelle rapidité elle l'a analysé, cerné, jugé alors qu'elle ne l'avait jamais vu avant. Lui, en revanche, après ce court séjour, n'en sait guère plus qu'à son arrivée. Qui est-elle ? Est-ce une fée ou une sorcière aux dons multiples et aux pouvoirs ravageurs ?"

 

A propos de l'auteur Pollar

René Pagis a franchi presque tous les grades de la gendarmerie avant une seconde carrière dans la justice. Juge d’instruction, puis juge des enfants, il a ensuite exercé en tant que procureur de la République dans plusieurs départements du centre de la France. Aujourd’hui à la retraite, il se consacre pleinement à l’écriture. Après un récit autobiographique, Dans la salle des pas perdus (De Borée, 201) et un premier roman Un dernier rêve pour la nuit (éditions Bord du Lot, 2016), il propose Le Chant Clair des sirènes, son second roman.

Posté par SophieSonge à 09:08 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,


30 mai 2018

"Le vase rose" d'Eric Oliva aux Éditions Taurnada

Le Vase Rose

 

 

"Le vase rose" d'Eric Oliva aux Éditions Taurnada

Eric Oliva : Un thriller réussi

 

Le Vase rose - Éric Oliva

Et si votre pire cauchemar devenait réalité ?
Quand votre vie bascule, vous avez le choix : sombrer dans le chagrin ou tout faire pour vous relever.
Frédéric Caussois a choisi.
Pour lui, aucun compromis, il doit savoir, connaître la vérité.

https://www.taurnada.fr

 

 

Mon Avis Sang

Frédéric Caussois, chef d'entreprise en région lyonnaise, mène une vie paisible et a tout pour être heureux aux côtés de sa femme Luan et son fils Tao. Quand Tao meurt d'empoisonnement à la suite d'une administration de médicament, c'est la consternation. Frédéric va tout entreprendre pour faire jaillir la vérité...

Eric Oliva nous offre ici un thriller réfléchi avec des personnages pris au piège de leurs émotions. C'est cette dimension qui donne un caractère particulier au roman.

On se focalise sur l'horreur et l'absurdité d'une mort injuste et inacceptable. On comprend la douleur de ce père anéanti et déterminé à savoir ce qui s'est passé. Il n'y a pas un seul moment où il nous déçoit alors qu'il est confronté au pire.

L'écriture est extrêmement fluide et addictive. Des éléments s'installent, nous dirigent, nous questionnent, nous troublent aussi...

C'est difficile de ne pas se laisser envahir par la confusion des ressentis qui nous aimantent, nous dispersent, nous accablent... Tout nous pousse à voir ou à croire ce qui nous arrange et pourtant, rien n'est aussi simple. Il y a un vrai suspens et retournement de situation auquel on ne s'attend vraiment pas. Nous étions soit trop loin de la cible ou autour, mais jamais dans le mille.

Nous ne lâchons rien jusqu'au bout et c'est ça qui est bon. Pari réussi donc pour ce récit avec une belle mise en œuvre et une vraie expression.

 

Citation Sang

"De quoi pourrais-je avoir besoin ? Un simple flacon de médicament que vous achetez en toute confiance, et la totalité de votre univers s'écroule. Comment peut-on survivre à ça ?"

 

Bandeau - Le Vase Rose

Posté par SophieSonge à 06:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

29 mai 2018

"L'essence des ténèbres" de Tom Clearlake

L'essence des ténèbres

 

"L'essence des ténèbres" de Tom Clearlake

Tom Clearlake : Un roman sombre

 

L'Essence des Ténèbres

La petite ville de St. Marys est frappée par des disparitions d'enfants inexpliquées. Cinq au total, en l'espace de quatre mois. Bien qu'aucun indice formel n'ait été relevé par les forces de police, tout porte à croire qu'il s'agit d'enlèvements. Le FBI est chargé du dossier.
L'agent spécial Eliott Cooper est envoyé sur place pour enquêter.
Peu à peu, il va être confronté à des faits qui ne relèveront plus de ses compétences d'agent, mais de sa capacité à lutter contre un mal obscur qui semble s'être emparé des forêts alentour de la ville... et ça n'est que le début de son enquête.

 

Mon Avis Pollar

Tout commence du côté de St Marys en Pennsylvanie; l'agent fédéral, Eliott Cooper se rend sur place pour des disparitions inquiétantes d'enfants. À partir de là, le terrain dans lequel il va mettre les pieds se révélera aussi préoccupant que dangereux...


Cette enquête nous entraîne vers l'étrange, le mystérieux, le paranormal. Très vite, l'auteur nous précipite vers le spectaculaire, l'accrocheur, le périlleux. On est parachuté dans un climat de tension, de peur, d'affolement.

Ce qui se joue sous nos yeux dépasse notre entendement et nos croyances. On est irrésistiblement attiré par des secrets qui remontent jusqu'à nos origines. L'écriture est soignée, efficace, et sait nous tenir en haleine. On file au fil des pages dans un récit d'aventure, d'action débordant de péripéties. C'est un scénario catastrophe qui transpire l'urgence, des réactions en cascade. Un élément en cache un autre, les personnages nous font sortir de notre zone de confort. On se laisse submerger par le rythme d'un récit infernal et précipité.

On déplore quelques longueurs, mais le roman regorge d'informations et d'idées à développer. On y parle quand même de conflit mondial, de société secrète, de sacrifice humain, de forces occultes... De quoi dérouter, susciter l'intérêt, angoisser le lecteur. À vous de juger !

 

Citation Pollar

"De la plus paradoxale et la plus cruelle des manières, il redoutait l'instant à la voix maléfique s'élèverait encore en lui, mais d'un autre côté, il voulait savoir, remonter à la source de cette énergie noire qui affluait dans ses veines."

 

Bandeau - L'essence des ténèbres

Posté par SophieSonge à 13:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

"Au café d'Éole" de Dimitris Stefanakis aux Éditions Ateliers Henry Dougier

Au café d'Eole

 

"Au café d'Éole" de Dimitris Stefanakis aux Éditions Ateliers Henry Dougier

Dimitris Stefanakis : Un roman original

 

Chez Éole, le patron du café éponyme, ils sont tous là, auteurs célèbres et personnages mythiques de la littérature, le colonel Chabert, Gatsby, les sœurs Brontë, Raskolnikov, Lolita, Emma Bovary, Julien Sorel et même Beckett…

Au café d’Éole, les héros de romans vont et viennent sans crier gare, comme s’ils surgissaient des pages de leur livre pour ensuite y retourner.

http://ateliershenrydougier.com

 

Mon Avis

Le café d'Éole est un lieu insolite, chaleureux, hors norme où l'on se retrouve autour d'un croissant et d'un bon roman. Un lieu à part, où les amoureux des lettres classiques se plairont à vivre, rêver et imaginer leurs héros ou à converser avec les auteurs d'une autre époque...


Le narrateur prend ses marques jour après jour à l'intérieur de ce défilé romanesque au côté d'un patron de bar remarqué.

L'écriture est joueuse, théâtrale et nous amuse de ses rencontres facétieuses et improbables. On est dans l'ordre de la poésie ou du fantasme pour des débats controversés et enflammés dont on ne ressort plus. Dans ce temple de la lecture, au-delà des mots ou des idées couchés sur du papier, s'exprime une âme à part entière.

Les personnages prennent vie, sortent du roman, en nous procurant une proximité curieuse et jouissive. On critique, on s'identifie, on donne de la matière dans un moment salvateur et hors du temps.

On rend hommage au roman, aux auteurs, aux héros inoubliables pour un grand plaisir de lecteur !

 

Citation

"On dirait que tous les livres du monde sont rassemblés ici. J'en prends un au hasard et commence à lire. Premier jour au café d'Eole ; c'est comme mon premier jour à l'école. Drôle d'impression !"

 

Bandeau - Au café d'Eole

28 mai 2018

"L'ascenseur" de Stéphanie Aten aux Éditions Readiktion

LAscenseur

 

 

"L'ascenseur" de Stéphanie Aten aux Éditions Readiktion

Stéphanie Aten : Un récit qui veut votre peau

 

Bienvenue dans l'univers des romans interactifs Readiktion

Un banquier sans pitié et un PDG dénué de remords sont kidnappés de la même façon dans un ascenseur luxueux et se réveillent dans un bâtiment vide et glauque dont il semble impossible de sortir. Est-ce une punition pour ces deux hommes à la tête d'entreprises qui façonnent le monde ?

https://www.readiktion.com



Mon Avis Pollar

Si vous connaissez le principe du livre dont vous êtes le héros, le site dont est extrait ce roman interactif propose de vous guider et d'éprouver personnellement votre histoire. Un concept ludique, accessible qui vous embarque facilement en quelques clics. Vous pourrez lire depuis votre tablette ou votre téléphone, à tous moments pour votre confort et plus grand plaisir de lecteur.

L'ascenseur est un roman stressant, haletant qui nous procure un sentiment de peur, d'angoisse et d'adrénaline. On s'inquiète de la portée de nos choix à chaque prise de décision, changement de direction. C'est très rapide et immédiat comme sensation. Mais il y a aussi la possibilité d'en faire une lecture multiple et plus fouillée en optant pour toutes les alternatives. Un choix de lecture définitivement contemporain, joueur et jouissif qui se révélera une pause à tout moment dans votre quotidien.

Readiktion saura répondre à tous les goûts des lecteurs puisqu'il propose Aventure, Thriller, Romance... Les temps de lecture sont indiqués, ce qui est un plus pour s'organiser.

Tout est bien pensé chez Readiktion pour faire apprécier la lecture en instantané avec le maximum de sensations.

 

L'ASCENSEUR ► Roman Interactif Thriller, Aventure (2017)

 

En savoir plus sur cette maison d'édition :

Bienvenue dans l'univers des romans interactifs Readiktion

Composé d'écrivains et de journalistes reconnus nationalement, le comité de lecture sélectionne les Readiktions en fonction de plusieurs critères. L'originalité de l'intrigue, la qualité de l'écriture ou encore la structure de l'histoire, sont des éléments essentiels dans l'appréciation des Readiktions.

https://www.readiktion.com

 

Posté par SophieSonge à 13:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

"La Surnommeuse" de Pascal Houmard aux Éditions Mon Village

La Surnommeuse

 

"La Surnommeuse" de Pascal Houmard aux Éditions Mon Village

Pascal Houmard : Un roman travaillé

 

La Surnommeuse

La Surnommeuse - Éditions Mon Village

Combien de temps encore évolueras-tu, Antigona Krestaj, à la manière d’une funambule, sur la corde raide de dilemmes insoupçonnés, tes scrupules de flique et ta soif de vérité pour seul balancier ?
L’odeur tenace de putréfaction du cadavre retrouvé à Montelly, les haut-le-cœur d’indignation qu’inspire la poupée de chair désarticulée gisant dans un caniveau de la Borde, quinze années au sein de la Crim’ lausannoise t’ont appris à composer avec ça...

http://www.editions-monvillage.ch

 

Mon Avis

Tout commence quand on découvre le cadavre d'un homme qui écrit pour les autres. Antigona Krestaj, en charge de l'enquête, n'aura de cesse alors, de flirter entre raison et sentiments...


C'est un roman enfoui qui nous entraîne vers des pièces imbriquées les unes dans les autres. Très vite, on passe d'un crime à un autre, à des silences, des secrets en substance.

Des évènements du passé qui rejaillissent et se télescopent, des éléments codifiés, des fausses déclarations, nous mettent à mal, nous passionnent, nous interrogent. L'auteur exerce une fascination trouble sur nos émotions notre intellect. Il y a de l'urgence, de l'intuition, de la réflexion dans ce récit à la fois sensible et vertigineux. L'écriture est érudite, joueuse, précise. Il y a une volonté de décortiquer les mots, de se les approprier, de les faire chanter.

Les personnages nous hantent dans leurs contradictions, leurs souffrances, leur complexité. On est suspendu à la dualité d'Antigona aux prises d'un véritable imbroglio judiciaire. On aime sa personnalité, son aura séductrice, son sens de l'à-propos. Elle retient toute notre attention, nous électrise, nous désarçonne. On foule ici l'amour, la passion, la déraison qui selon s'entrechoquent, s'entrelacent et masquent les évidences...

Dans cette course folle à la vérité se délient à la mesure du déchiffrage des mots, les maux aussi insondables, qu'inavouables.

Un roman maîtrisé, bien mené qui séduit, frictionne et nourrit nos neurones. Plus qu'une lecture, un réel éveil ou défi !



Citation

"Elle ne le faisait pas par mépris, mais par habitude, car, aussi loin qu'elle s'en souvenait, elle adorait marquer de surnoms les gens qu'elle côtoyait ; elle gardait cela pour elle, comme une enfant, jalousement, peut laisser fermer une boîte à musique, de peur que d'autres, en l'écoutant, n'y perçoivent qu'une suite de sons discordants."

 

Site de l'auteur

http://www.pascalhoumard.com/

Bandeau - La Surnommeuse