03 juin 2016

"Top 3" Mai 2016

 

top3

 

1 : La fille au 22 d'Anna Véronique El Baze

 

lafilleau22

 

2 : Les rêves sont faits pour ça de Cynthia Swanson

lesrevessontfaitpourca

 

3 : La légende de Kaekig Morgan de Romain Godest

kaeligtome3

Posté par SophieSonge à 06:35 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,


01 juin 2016

"Marges forcées" d'Elen Brig Koridwen

margesforcées

" Marges forcées" d'

Résumé :

À Casablanca, en 1960, Roger et Juliette Lebureau, « sauveurs de chiens perdus », repèrent un adolescent abandonné à lui-même depuis le remariage de sa mère.

Vic, loyal et débrouillard, assume plus ou moins la charge de ses demi-sœurs. S’apercevant un jour qu’elles sont maltraitées, il affronte son beau-père et tente de confier les petites à la garde des Lebureau.

Ceux-ci se battent pour tirer d'affaire le jeune marginal, qui tisse bientôt un lien étrange avec leur fille encore à naître.
Mais lorsque Maureen, sa grand-mère américaine, vient enlever Vic à la garde des Lebureau, cette mystérieuse connexion avec la petite Eva semble à jamais rompue.

Or, ce n’est pas ce qu’avait prédit Vincent de La Barre, l’aventurier à la Rimbaud qui a marqué les deux familles. Jadis amoureux d’Aline, la mère de Roger, Vincent avait confié à ce dernier juste avant de disparaître : « Les liens demeurent, et un jour, tout recommence… »

Prix Kindle : 2,99 €

logo-amazon

Mon avis :

Cet auteur n'a décidément pas finie de m'étonner. Un être caméléon, toujours différente, jamais tout à fait la même. Parce qu'elle sait s'extraire d'elle-même pour laisser prendre corps à ses personnages, s'en nourrir et dans un choix de liberté, décide de les laisser vivre.

Ce roman confère l'exotisme, les difficultés d'être soi-même, unique et rare. La richesse et la pluralité d'un pays en guerre pour son indépendance. Une famille française choisit de ne pas baisser les bras, de ne pas céder à l'exode. A Casablanca dans les années 60, ils vont vivre dans le respect pour leurs hôtes avec une discrétion qui les honore. Ce couple de coeur élève leurs filles comme les parents le font souvent avec conviction et maladresse. Tandis que Vic, un garçon, hors du commun, vif, intelligent, sauvage croise leurs chemins.

C'est une indéfinissable histoire de liens qui se crée entre les cultures, les générations, les familles. L'amour est caché partout, sublime, surprenant, évocateur. Eva la petite dernière de la famille vit à travers ce "frère" lointain dont elle se sent si proche...

On parcourt les errances et les blessures de ces deux êtres régis par l'attente, la réunion de leurs destinés.

Ce roman brille par son apesanteur, son atmosphère ténue, diaphane. On se laisse également appesantir par la pudeur des sentiments. L'écriture est sensible, cultivée, intuitive. Les émotions foisonnent sans jamais s'affadir.

Ce récit doit se lire avec langueur pour pleinement en jouir et l'apprécier. Puissant et aux multiples saveurs. A déguster !

30 mai 2016

"Les amants maudits de Dorliac" de Martial Maury aux Éditions City

lesamantsmauditsdedorliac

" Les amants maudits de Dorliac" de aux Éditions City

Collection Terre d'Histoires

Résumé :

Le village de Dorliac, dans le Périgord, est en émoi. Un mystérieux corbeau sème la discorde parmi les habitants en accusant le maire de corruption et en évoquant le meurtre du propriétaire du cinéma local, des décennies plus tôt. Le journaliste Antonin Berson se doit de faire la lumière sur cette affaire, il en va de son honneur, de son amour et de son avenir professionnel. En recueillant les confidences des anciens du village, il découvre que le corbeau fait allusion au drame qui s’est joué après la guerre entre Scipion, un paysan prospère et Horace, le notaire. Tous deux étaient tombés amoureux de la belle Violette… le début d’une terrible tragédie romanesque. Et dans la vraie vie, comme sur l’écran du cinéma du village, l’amour, la haine, la mort se sont côtoyés en un drame dont les répercussions résonnent encore de nos jours…

Passions, mensonges et trahisons dans un village du Périgord.

LogoCityTerreHistoires

Mon avis :

Une lettre anonyme au coeur du Périgord et c'est tout un village qui est en ébullition. Le journaliste Antonin Berson relève l'événement et se fait le devoir d'élucider cette affaire... Un retour aux sources pour cet enfant du pays et un bon en arrière dans le passé.

Le récit défile dans cette alternance de temps pour nous conter au-delà de la fresque romanesque, des drames, des vieilles douleurs pas suffisamment ou profondément enterrés. On revient sur une époque figée et néanmoins révolue d'un autre temps où les souvenirs et le poids de ces années n'ont rien éteints de leur extrême et étroite fureur. Des histoires de rang social, d'amours, de passions contrariées. Autant de desseins miroités, inassouvis et inavoués. A cela s'ajoute la valse et la folie des années, les jalousies, les secrets, les mensonges et les fustigeantes trahisons.

L'écriture est addictive, passionnée. Les coeurs saignent, certains n'ont pas pu oublier... Antonin recueille les témoignages et pendant qu'on refait l'histoire, on cherche à sauver les apparences à canaliser le scandale.

Au fil des pages, on se rapproche de l'identité du corbeau, des émotions refoulées. L'abcès puisse-t-il être enfin crevé. Un joli travail de mémoire au cours duquel passé et présent sont intimement liés.

Pour les amoureux des mélos, du terroir. Laissez-vous aller à votre curiosité !

"Le serment du passeur" de Frédéric Clémentz

lesermentdupasseur

" Le serment du passeur" de

Résumé :

Antoine Drévaille n'oubliera jamais. Dévasté à quinze ans par une agression d'une violence inouïe, il décide, 19 ans plus tard, d'adresser une longue lettre à son tortionnaire.
Une confession hallucinante pour se désencombrer enfin de cette humiliation qui a souillé sa vie.

Mais le passé ne rend pas les armes aussi facilement.
Un lourd secret révélé un matin d'hiver dans les somptueuses calanques de Cassis va de nouveau bouleverser la vie d'Antoine.

À partir de cette seconde vertigineuse face aux vagues hurlantes, cet homme marqué au fer rouge et soudain « ébloui de l'intérieur » va faire de sa nouvelle vie un combat sidérant contre les coups de poignard du destin :
le sien et celui de ceux qu'il aime, qui sont à genoux et n'ont plus la force de se battre.

Mais n'y a-t-il pas derrière le secret dévoilé dans les calanques un piège abyssal, une illusion et le début d'un nouvel enfer ?
Peut-être. Ou peut-être pas.
Ce qui est sûr, c'est que l'histoire d'Antoine Drévaille va loin. Très loin. Jusqu'à l'impensable.
La voici.

Le Serment du Passeur : Thriller psychologique eBook : Frédéric Clémentz

Le Serment du Passeur, élu lauréat au Salon Livre Paris 2016 par le jury Amazon-Kindle *** Parfois, les bourreaux aussi croient faire le bien. Antoine Drévaille n'oubliera jamais. Dévasté à quinze ans par une agression d'une violence inouïe, il décide, 19 ans plus tard, d'adresser une longue lettre à son tortionnaire.Une confession hallucinante pour se désencombrer enfin de cette humiliation qui a souillé sa vie.

https://www.amazon.fr

 

Mon avis :

Avec ce roman, l'auteur nous intrigue, nous questionne mais surtout nous désarçonne. C'est un thriller dérangeant dans lequel Fréderic Clément entretient une confusion perturbante et envahissante.

Le récit est sombre, décadent, chaotique, on plonge dans un esprit pervers qu'a pu provoquer une épreuve traumatique. L'intrigue est troublante, déroutante, il y a un je ne sais quoi qui nous rend mal à l'aise, suscite notre intérêt...

L'auteur nous prend à mal, nous toise et tente de nous mettre dans la confidence. L'écriture est alambiquée, fascinante, brute. Quoi penser de ces meurtres perpétrés, de ces souffrances évoquées et de ces lettres qui sonnent comme des aveux ?

Qui est Antoine Drevaille ?

Un romancier, un écorché, un meurtrier ?

Notre lecture a du mal à faire sens, l'auteur use d'une imagination débridée pour nous malmener et nous prendre au piège. Imperturbable, nous avançons dans une nuée de brouillards jusqu'au dénouement final. Hagards, hébétés, nous n'en revenons pas, les mystères s'éclaircissent... Tout se tient, c'est indubitable.

Bravo, le suspens est bien entretenu, c'est habile et original.

Je valide et je recommande. Une belle découverte !

Site de Frédéric Clémentz

26 mai 2016

"La fille au 22" d'Anna-Véronique El Baze aux Éditions Cherche Midi

lafilleau22

"La fille au 22" d' aux Éditions Cherche Midi

Résumé :

La dérive d’une femme qui se mue en une tueuse en série.

Léa s’ennuie. Son existence terne ne lui apporte ni bonheur, ni désir. Mariée trop jeune, elle s’étiole dans une vie de couple médiocre. Sa seule évasion, cette fille de mafieux la trouve dans la lecture. Une vraie boulimie. Un livre en entraîne un autre. Puis survient une rencontre. C’est le déclic qui la fait basculer. Léa se transforme physiquement et moralement. Elle commence à tuer…

 

La Fille au 22

ISBN : 9782749150505 ; ISBN numérique : 9782749150512

Date parution : 26/05/2016 ; Dimensions : 220 x 140 mm ; Nombre de pages : 192

Prix Numérique : 11,99 € / Prix Papier : 16,00 €


https://www.cherche-midi.com

 

Mon avis :

Absolument conquise, ce thriller avait décidément tout pour me plaire. Je ne pouvais m'imaginer un pouvoir d'attraction aussi impétueux qu'il vous colle à la peau. Trop rares sont les tueuses dans les thrillers et pourtant le crime leur sied si bien...

Léa est le profil de femme terne sur lequel on ne se retourne pas. Son quotidien serait morne et triste si elle ne pensait pas à s'évader au cours de ses lectures. Sa came, c'est le polar noir, celui qui lui procure le sentiment d'être vivante et où elle puise ses explosives montées d'adrénaline. Jusqu'au jour où la frontière entre le réel et la fiction devient si étroite que le danger gagne, bascule.

L'écriture est sublime, féminine, incandescente, évaporée. La séduction opère avec le personnage de Léa qui nous trouble jusqu'à l'obsession perverse, ultime et assassine. L'ambiance est sombre, prédatrice, les scènes sont cinématographiques. L'auteur subjugue avec une insolente légèreté. Au coeur des drames, un caractère névrosé et le développement d'un fort complexe d'abandon.

On se laisse abîmer au fil des pages dans la saltimbande des mots jusqu'à s'en étourdir. Un roman classe, prodigieux aux volutes aussi intrigantes que captivantes. Toute la dynamique repose sur ce personnage féminin autant redouté que fantasmé.

Que vous-dire de plus sinon que je suis sous le choc, le charme et définitivement désarmée. Passer à côté serait une grave erreur mais c'est à vous de voir...

A propos de l'auteur :

Veronique-El-Baze

Anna-Véronique El Baze est diplômée de l'Institut Supérieur d'Interprétariat et de Traduction (I.S.I.T.), elle débute son parcours professionnel comme traductrice indépendante avant de s'orienter vers une carrière dans la Communication et les relations Presse. Maman de jumeaux âgés de 6 ans, elle publie son premier roman "Elle l'attendait..." aux Editions Publibook en 2004.


24 mai 2016

"Ragots de lapins" de Jean-Baptiste Veber chez Z4 Éditions

ragotsdelapins

" Ragots de lapins" de chez Z4 Éditions

Résumé :

Une famille dont le patronyme est « Lapins ». Une famille, un quartier qui vont être bouleversés par un fait divers sordide et énigmatique. Qui a tué Albert Lapins ? Un portrait paradoxal se dessine au travers des récits d’individus ayant connu de près ou de loin la victime. Construit comme un recueil de témoignages, Ragot de Lapins interroge et enquête sur la vérité d’un homme que personne ne connaissait vraiment.

Ragots de lapins

Prix numérique : 7,00 € / Prix Papier : 15,00 €

http://z4editions.fr

 

Mon avis :

Tout commence par la découverte d'un corps d'homme poignardé.

Qui est-il ?

Qui l'a tué ?

Et pourquoi ?

Le roman nous plonge directement au coeur d'une enquête plus sociale que criminelle.

L'auteur aborde son récit de manière abrupte et originale. Tour à tour, on recueille les témoignages et les impressions à chaud des familiers, des gens du cru...

Chacun y allant de sa petite anecdote, de ses fantasmes ou de ses hypothèses élucubratoires. L'écriture est vivante, directe, spontanée. Difficile de se faire son propre jugement sur des oui-dires, des rumeurs tronquées. L'auteur nous promène, nous met à distance de façon subtile et avec une rare intelligence. La personnalité de la victime est à creuser...

Insoupçonnable aux premiers abords, cet Albert a tout pour dérouter et nous surprendre. Les dessous de cette affaire titillent notre curiosité et on se laisse sans ménagement mener par le bout du nez.

L'atmosphère est singulière, baroque. Notre regard adopte le prisme d'un kaléidoscope fou. Faut-il se fier aux apparences ? Notre raisonnement est alerté, mis à l'épreuve...

Bien pris qui croyait croire !!! On n'est jamais assez près de la Vérité.

A propos de l'auteur :

Jean-Baptiste Veber

Jean-Baptiste Veber est professeur d’histoire-géographie et membre du comité éditorial des Clionautes. Auteur de romans, de nouvelles et scénariste de roman graphique, il entretient également un blog – Du matin et du soir, passions et curiosités à tous les étages – qui propose des chroniques littéraires et culturelles.

23 mai 2016

"Christo. L'enfant a disparu" d'Anne Loregan

christo

"Christo. L'enfant a disparu" d'

Résumé :

Un chanteur populaire est rattrapé par un secret de famille et une affaire de meurtre d'enfant. Lui qui s'était toujours laissé porter par la vie, se trouve contraint de prendre son destin en main. Mais est-ce suffisant pour éviter les drames ?

logo-amazon

Mon avis:

Quand Christo Binario rend visite à sa mère atteinte d'Alzheimer à l'hôpital, sa mémoire travaille et les souvenirs de son enfance remontent à la surface. Chanteur à succès au profil instable, Christo brûle la vie au volant de sa Ferrari.

Fulgurantes, évanescentes, les images des moments passés affluent et se superposent à des omissions trop longtemps conservées. Une vieille photographie retrouvée dans le tiroir d'une table de nuit et les questions surgissent, impatientes et fébriles. Le récit est périlleux, énigmatique. Christo fouille, va à la pêche aux informations. La vérité se dessine et les personnalités se décryptent. Des secrets de famille, des noeuds insondables, d'étonnantes concordances...

Nous sommes les témoins impuissants de cette histoire sourde entachée par les silences et les non-dits.

L'écriture est tacite, symptomatique et le destin se charge toujours de vous rattraper de manière inévitable...

Avec ce récit, Christo se réconcilie avec les coeurs et son identité. Mieux qu'une thérapie familiale, un abcès crevé, une véritable rédemption. A découvrir !

18 mai 2016

"La légende de Kaelig Morvan - Les talismans de Danann" tome 3 de Romain Godest aux Éditions Ouest-France

lalegendedekaeligmorvantome3

" La légende de Kaelig Morvan - Les talismans de Danann" tome 3 de Romain Godest aux Éditions Ouest-France

Résumé :

En fuite vers l’Irlande, Aela et ses compagnons vont remonter aux origines de l’île et découvrir le prix de l’immortalité. En quête des talismans des Tuatha dé Danann, ils feront route vers la Bretagne pour déjouer les desseins d’Exarh le sombre.

Mais des alliances se passent dans l’ombre du Sidh et les plus viles créatures se lancent aux trousses de Kaelig Morvan.

Aidée par un légendaire dragon, Aela découvrira la véritable source de ses pouvoirs et bravera tous les dangers pour sauver les peuples du Sidh de l’anéantissement.

Mais acceptera-t-elle le prix à payer ?

 

kaeligtome3

  • Broché : 192 pages
  • Editeur : OUEST-FRANCE (23 avril 2016)
  • ISBN-13 : 978-2737369131
  • Prix papier : 13,90 €

 

Mon avis :

Que de voyages, d'aventures vécues depuis le début de cette trilogie. Aela a bien grandie : sa destinée est exceptionnelle, son héritage est à la hauteur de ses pouvoirs et n'a d'égal que sa force et sa loyauté. Ses pas nous conduisent de l'Irlande mystérieuse aux terres bretonnes légendaires.

Le chemin parcouru est immense, les souvenirs impérissables. Des liens se sont créés, des rencontres, des alliés, des ennemis redoutés. Une route jalonnée d'embûches, d'amour, d'amitié et de choix. Aela est guidée par ses songes et puise son énergie dans sa rage et sa détermination. Le récit est mélancolique, on sent et on sait que l'issue est imminente et sera fatale. Le temps s'égrène et nous essayons de le retenir au cours de notre lecture. Inéluctable et douloureux, pressenti et salvateur. Jamais nous n'aurons été autant émus et malmenés.

Défier, contourner, s'absoudre devant le sacré. Ce tome nous repousse dans nos retranchements. On est envahi par la majesté des lieux et le goût du sublime immodéré. Des combats, des confrontations, Aela ne reculera pas devant ses devoirs pour mener sa mission à bien et assumer son rôle jusqu'au bout.

L'écriture est toujours aussi magique, aboutie. L'auteur nous immerge dans un univers où les mythes ancestraux côtoient les légendes lointaines.

Des menaces, du danger, une quête insatiable et beaucoup d'espoir sur notre route. On se laisse porter par la houle des vagues contre vents et marées avec confiance, foi et coeur. Ces personnages nous ont marqués et resterons dans nos esprits. Le courage et l'abnégation dont Kaelig et Aela auront fait preuve n'auront pas été vains.

Une trilogie fétiche et flamboyante que j'ai aimée, éprouvée et que je continuerai à chérir demain...

Plus loin encore, gravée dans les tréfonds de mon âme !

A propos de l'auteur :

romaingodest

Romain Godest est un auteur passionné par les mondes imaginaires, la fantasmagorie et la mer. Bercé par les légendes celtes et les évasions maritimes, cet écrivain né sur les rivages des Terre-neuvas paimpolais vit pour l'imaginaire qu'il couche sur le papier lorsqu'il ne travaille pas au centre de sauvetage en mer breton.
Sa plume trahit une influence cinématographique forte même si le cycle arthurien l'a marqué de son empreinte. Bien qu'il aime brosser des romans graphiques hauts en couleur dans ses écrits fantastiques, Jules Verne restera toujours, par ses personnages charismatiques et sa prose exceptionnelle, son guide spirituel.

13 mai 2016

"Pathos Bar" de Jacques Vigneau aux Éditions Librinova

pathosbar

" Pathos Bar" de aux Éditions Librinova

Résumé :

Il faut dire que Sylvain Endauban le patron du PATHOS BAR a une façon bien à lui de se mettre dans des situations pour le moins insolites. Lui, mais aussi certains de ses amis... et amies. Quant à Juliane, toute rêveuse qu'elle est, elle saura utiliser les uns et les autres à sa manière, usant de méthodes pour le moins pragmatiques afin de parvenir à ses fins.

 

Pathos Bar - Jacques Vigneau
  • Auteur : Jacques Vigneau
  • Publié le : 11/04/2016
  • Catégorie : Romans - Romans policiers
  • Prix Numérique : 2,99 €

http://www.librinova.com

 

Mon avis :

Méfiez-vous de l'eau qui dort. Juliane, délicieuse, au caractère indépendant fait sensation quand elle apparaît au "Pathos Bar". C'est le style de femme qui laisse une empreinte sur son sillage avec des rêves et des ambitions... Mais jusqu'où est-elle prête à aller ?

C'est dans une atmosphère un peu mélo et rock'n'roll que se déroule notre histoire. Au Pathos, tout le monde se connaît et c'est un peu dans une ambiance familiale qu'on s'y retrouve. Mais quelque chose se trame qui pourrait bien tout chambouler et le début d'une partie de jeu de quilles à observer.

L'intrigue fonctionne sur un joyeux imbroglio et des réactions en cascade. Au fil des pages, on découvre les personnalités, les interactions et les petits secrets... L'écriture est joyeuse, rythmée. On se laisse convaincre par cette course poursuite sur fond de trafic et de dettes non soldées.

Le parcours est surprenant, aléatoire. Certains personnages cachent bien leurs jeux. Tout le monde a ses failles ou quelque chose à se reprocher.

A voir qui saura tirer son épingle du jeu ! Vous devriez être étonné ! C'est plutôt bien vu et culotté me direz-vous, mais après tout pourquoi pas ?

le-bar-stray-sheep

12 mai 2016

"Le fleuve des brumes" de Valerio Varesi aux Éditions Agullo

lefleuvedesbrumes

" Le fleuve des brumes" de aux Éditions Agullo

Résumé :

Ses recherches le conduisaient toutes vers le Pô, sur cette terre plate où l'on ne voyait jamais le ciel. Et lui ne croyait pas aux coïncidences. »
Dans une vallée brumeuse du nord de l’Italie, la pluie tombe sans relâche, gonflant le Pô qui menace de sortir de son lit.
Alors que les habitants surveillent avec inquiétude la montée des eaux, une énorme barge libérée de ses amarres dérive vers l’aval avant de disparaître dans le brouillard.
Quand elle s’échoue des heures plus tard, Tonna, son pilote aguerri, est introuvable.
Au même moment, le commissaire Soneri est appelé à l’hôpital de Parme pour enquêter sur l’apparent suicide d’un homme.
Lorsqu’il découvre qu’il s’agit du frère du batelier disparu, et que tous deux ont servi ensemble dans la milice fasciste cinquante ans plus tôt, le détective est convaincu qu’il y a un lien entre leur passé trouble et les événements présents.
Mais Soneri se heurte au silence de ceux qui gagnent leur vie le long du fleuve et n’ont pas enterré les vieilles rancœurs.
Les combats féroces entre chemises brunes et partisans à la fin de la guerre ont déchaîné des haines que le temps ne semble pas avoir apaisées, et tandis que les eaux baissent, la rivière commence à révéler ses secrets : de sombres histoires de brutalité, d’amères rivalités et de vengeance vieilles d’un demi-siècle...

Logo Agullo

Mon avis :

C'est sur une disparition inquiétante et une défenestration concomitante que tout commence. Les deux victimes sont des frères, simple coïncidence ?

Le commissaire Soneri en charge de cette enquête ne le pense pas... Et c'est fort de son intuition et de son esprit sagace qu'il va tout mettre en oeuvre pour apporter de la lumière dans ses doutes et ses interrogations.

L'histoire nous mène au nord de l'Italie où le Pô est un élément puissant et central avec lequel il faudra composer au cours de ces investigations. Ce roman nous entraîne dans les profondeurs abyssales d'un passé lourd et outrageux. Les frères Tonna portent le poids des erreurs du passé... Pendant toutes ces années, ils n'ont jamais oublié et il se pourrait que la mémoire ait un prix à payer...

L'intrigue est sombre et nébuleuse auréolée de silences et de mystères. Il faut fouiller dans la part des ténèbres, les tréfonds des vies de deux hommes taciturnes. On aime l'opiniâtreté et le flair du commissaire, sa relation ombrageuse avec Angela.

L'écriture est celle de ces polars, sublime et à la fois rétro et qui doivent tout à la singularité de leur héros. Soneri ne se fie pas aux apparences et grignote avec patience et velléité chacun des indices qui le conduiront à la vérité.

A la fois trouble et sidérant, ce roman nous retient dans ses filets, faisant ressurgir les affres d'une époque marquée par le sceau du malheur et des secrets. A découvrir !

 

Maison d'éditions Agullo

Ce titre fait partie des trois premiers livres de cette nouvelle maison d'éditions créée en 2016

Longue vie aux éditions Agullo

photoAgullo_Editions