29 juillet 2016

"Ne ramenez jamais une fille du futur chez vous" de Nathalie Stragier aux Éditions Syros

neramenezjamaisunefilledufuturchezvous

 

" Ne ramenez jamais une fille du futur chez vous" de aux Éditions Syros

 

" Ne ramenez jamais une fille du futur chez vous 4 questions à Nathalie Stragier tome 1

Le roman de Nathalie Stragier, Ne ramenez jamais une fille du futur est paru aux éditions Syros. Dans cette comédie à suspense hilarante et foisonnante, totalement addictive, où quiproquos et situations rocambolesques s'enchaînent, elle fait débarquer dans notre monde en 2019 une fille du futur, Pénélope.

http://syros.fr

 

Mon avis :

Nathalie Stragier nous propulse dans une aventure hallucinante dans le temps.

Quand Andréa seize ans fait la connaissance de Pénélope, sa vie change du tout au tout. Cette fille extraordinaire qui vient du futur va révéler des évènements chocs qui pourraient changer la face du monde. Reste à savoir si on peut bouleverser le fil du temps...

Ce récit jeunesse est un sympathique bain de jouvence. On se projette dans un avenir surprenant et qui fait frémir. Qui n'a jamais rêvé de savoir ce qui se passera dans le futur ?

Nathalie Stagier s'est amusée à inventer un univers pertinent et absolument plausible. On se laisse volontiers guider dans cette aventure trépidante et débordante d'allant.

L'écriture est franche et addictive. Les personnages sont sensibles, attachants et éprouvent leurs passions avec l'impulsivité de leur jeunesse. Beaucoup d'action, de suspens, du risque et du danger.

L'atmosphère est électrique, haletante, les révélations sont insoupçonnables et le temps est compté. On stresse beaucoup, on sourit, on s'attendrit et jamais on ne s'ennuie. Les évènements s'enchainent avec une facilité déconcertante.

On retient notre souffle, on est plein d'espoir et on déborde encore de curiosité quand on finit le roman. Ce moment irréel et hors du temps nous pousse à nous poser des questions.

C'est sûr, il y aura une suite, la partie ne fait que commencer !

 

A propos de l'auteur :

NathalieStragier

Nathalie Stragier est née en 1971 et a grandi à Tourcoing, dans le Nord. À dix-neuf ans, elle intègre la Fémis à Paris, département scénario. Dès sa sortie de l’école, elle participe à l’écriture de séries télé. En 1995, elle remporte la bourse de la Fondation Hachette/Jean-Luc Lagardère « jeune scénariste télé ». Elle écrit par la suite plusieurs téléfilms. Depuis quelques années, tout en poursuivant son activité de scénariste, elle invente des histoires pour « J’aime lire » ou « Je bouquine ». Ne ramenez jamais une fille du futur chez vous et Ne retournez jamais chez une fille du passésont ses premiers romans au long cours...


23 juillet 2016

"Le miroir de Peter" de John Ethan Py aux Éditions HSN

miroirpeter

 

 

" Le miroir de Peter" de aux Éditions HSN

 

Le Miroir de Peter

John Ethan Py, après le succès de Chesstomb (finaliste du Prix Masterton), aborde à présent le thème du miroir dans un hommage au cinéma et à Lewis Carroll. Il signe un nouveau roman haletant et documenté, happant son lecteur jusqu'à la dernière ligne pour le laisser groggy.

http://www.editions-hsn.fr


Mon avis :

L'auteur nous propose un roman brillant et un peu fou. On baigne tout au long de notre lecture dans une atmosphère surréaliste. L'imaginaire tient une grande place, les références livresques et cinématographiques sont nombreuses exprimées ou subrepticement tacites. J'ai été bluffée par l'histoire mais surtout par la manière dont elle est abordée et développée.

On sent la culture et l'intelligence derrière la plume mais également beaucoup de maîtrise dans le travail de l'illusion. John Ethan Py sait distiller l'angoisse, susciter l'intérêt et la curiosité du lecteur. Ce récit ouvre de nombreuses portes, s'attaque à des symboles dans un suspens étourdissant. C'est original voire un brin excentrique.

On oscille en permanence entre la réalité et la fiction dans une confusion béante et dérangeante, à la recherche de l'ultime Vérité. Les personnages sont d'une complexité fascinante. On évoque l'enfance, les peurs, les troubles, les obsessions. Ce roman est un point fort dans sa dimension psychologique.

On est happé dans un tourbillon, on titube, on s'étourdit à la vue de mises en scènes carnassières. Un piège dangereux, insoupçonnable.

Vous n'avez pas l'ombre d'une idée où vous mettez les pieds !

" "Traverser le miroir". D'une certaine manière, en regardant la télévision, un film, en lisant un livre, en discutant avec une personne, en m'endormant, c'est ce que je fais tous les jours. C'est ce que nous faisons tous inconsciemment."

13 juillet 2016

"Apostasie" de Vincent Tassy aux Éditions Chat Noir

Apostasie

 

" Apostasie" de aux Éditions Chat Noir

 

Apostasie - Editions du chat noir

Anthelme croit en la magie des livres qu'il dévore. Étudiant désabusé et sans attaches, il décide de vivre en ermite et de s'offrir un destin à la mesure de ses rêves. Sur son chemin, il découvre une étrange forêt d'arbres écarlates, qu'il ne quitte plus que pour se ravitailler en romans dans la bibliothèque la plus proche.

http://editionsduchatnoir.com

 

Mon avis :

Préparez-vous à nager en eaux troubles dans un univers fantastique et fabuleux. Dès les premières pages, les mots exercent une fascination extrême et ne nous laisseront dès lors que peu de repos.

L'auteur installe un climat qui invite à l'écoute, au recueillement avec beaucoup de mystère et une somptueuse déliquescence. Je me suis laissée volontairement et suavement imprégner par ce clair obscur évanescent. Perdue dans la multitude et l'infini du livre, seule égarée dans les tréfonds d'une forêt luxuriante, captive de la tour et de ses inquiétants occupants...

J'ai avancé dans les ténèbres, enivré, séduite et oh dieu comment j'ai aimé m'enfuir. L'écriture de ce conte merveilleux et dramatique est sublime, exquisément sombre.

L'auteur distille les émotions brutes et immortelles aux grandes passions. On s'abîme dans les secrets, leurs tourments. Les personnages nous habitent, nous ensorcellent dans une douce et âpre mélancolie.

Du sang, de l'amour, de la souffrance. Ce roman effleure les légendes, transcende les sentiments. On ne vit plus que pour cette soif d'éternité que nous procurent ces lignes... Dans le souffle assassin des flammes glacées...

"Veux-tu vraiment le savoir ? Je n'ai que ses propres mots pour te le dire. Qu'est-ce qui te transperce pendant que tu me regardes ? Ce n'est pas de la lumière ; c'est une illusion, la lumière. On la croit vive, et pure, mais derrière elle il n'y a que des ténèbres."

11 juillet 2016

"The air he breathes" de Brittainy C. Cherry aux Éditions Hugo Roman

 

thehair

 

" The air he breathes" de aux Éditions Hugo Roman

 

The air he breathes by Brittainy c Cherry

Tristan et Elizabeth sont voisins, ils n'ont rien en commun à part leur passé douloureux. Elle a choisi de continuer à vivre ne serait-ce que pour sa petite fille Emma. Il a choisi de s'extraire du monde. Mais Elizabeth ne l'entend pas de cette façon.

http://www.hugoetcie.fr

Traducteur : Marie-christine Tricottet ; Date de publication : ; ISBN : 9782755623826

Prix : 17,00 €

 

Mon avis :

Cette romance est un immense coup de coeur, un véritable raz de marée qui ravage tout sur son passage. J'ai aimé, été bouleversée, malmenée, choquée, j'ai été émue profondément. C'est la rencontre de deux coeurs qui ont tout enduré pendant l'année la plus terrible de leur existence. Ils ne se connaissent pas, n'ont rien en commun sinon l'irréparable perte et la réunion de leurs destins.

"Parfois, ce qu'il y a de plus difficile quand on doit vivre sans les êtres qui nous sont chers, c'est de penser à respirer"

Tristan est sombre, sauvage et dévasté quand il croise la route d'Elisabeth qui a décidée de reprendre sa vie en main. Elle aurait pu avoir peur de lui, le prendre pour un fou furieux, si elle n'avait pas reconnu l'infime part d'humanité qui restait en lui. La confrontation entre les deux est houleuse, électrique. Ils ont la même souffrance, les mêmes peurs, ce vide qui a pris toute la place, et qui retient. On apprend peu à peu leurs douleurs, leurs obsessions, par où ils sont passés...

Entre eux c'est vite charnel, vital comme une respiration, trouble et impossible à arrêter.

L'écriture est belle, émotionnelle, suspendue. L'auteur nous chahute, nous rend à fleur de peau. On vibre, on a mal, on suffoque, on frémit. Secrets, malaises, drames : on n'est pas épargné par ce premier volet de cette série qui comprendra quatre volumes. Les personnages sont bruts, sincères, abîmés. Le climat est tendu, passionnel et on se laisse aller à l'évidente fragilité pour accueillir nos sentiments.

C'est la romance torturée qu'il faut lire cet été. Indéniablement !

"Lui et moi ensemble, c'était une très mauvaise idée. Nous étions instables tous les deux, nous étions démolis tous les deux et il n'était pas question de le nier. Lui, c'était le tonnerre et moi j'étais l'éclair, et nous étions sur le point de déclencher une tempête."

Coeur

07 juillet 2016

"Requiem" de Dominique Simon aux Éditions Z4

bandeaurequiem

" Requiem" de aux Éditions Z4

 

requiemz4

Requiem

Une réflexion acerbe sur la condition des hommes ordinaires. La verve avec laquelle le personnage décrit les événements qui ont marqué sa vie donne toute sa saveur à ce livre. Critique sociale souvent féroce ce texte est, tant par les formules lapidaires qu'il emploie que par la vivacité de son écriture, un véritable exercice de style.
14 €

lulu_logo

Mon avis :

Un vrai plaisir, de vraies émotions que nous procure cette immersion dans le passé. L'auteur nous touche, effleure notre âme avec une écriture sensible et qui va à l'intérieur des choses.

Cyrille retrace ces années dans les vapeurs de l'alcool à la manière d'un peintre ou d'un poète. De l'enfance remplie par les bruits de la machine à coudre de sa mère, de sa jeunesse qui s'exerce à l'armée, de sa rencontre avec Odette, à la vie qui s'agace et puis s'use... Cyrille n'oubliera rien.

A travers les aléas et les vicissitudes de chemins que chacun poursuit, on traverse les époques des guerres injustes et invalidantes...

On ne peut rien contre le temps qui poursuit sa course. On ne peut que retenir un peu pour soi des fragments d'amour, de sensations avant qu'ils ne s'envolent définitivement. Des bonheurs, des épreuves, des difficultés : les moments s'égrènent bruts, vivants, inexorablement fatals.

J'ai aimé, contemplé, éprouvé cette histoire intime, fugace, profonde qui déchire nos illusions aussi bien que nos fondements. C'est le genre de roman pépite ou joyau qui ébranle la carapace et nous rend plus fort, beau et vulnérable.

Êtes-vous prêt pour la métamorphose ?

"Tout s'use, tout change, progresse..."

 

requiem


04 juillet 2016

"Huit mois pour te perdre" de Marie-Diane Meissirel aux Éditions Daphnis et Chloé

 

huitmoispourteperdre

"Huit mois pour te perdre" de

aux Éditions Daphnis et Chloé

Résumé :

Emma est française, expatriée en Croatie, elle y conseille le ministère de la justice. Dunja est croate. À soixante ans, elle aimerait prendre sa retraite mais doit travailler pour gagner sa vie et entretenir son fils musicien.
Les deux femmes ont un lien : le bébé d’Emma, Bruno, dont Dunja est la nourrice. Alors qu’Emma s’absente souvent pour son travail, Dunja et Bruno fusionnent et l’amour de Dunja pour l’enfant ne cesse de grandir. Le quotidien de ces trois personnages n’est pas parfait, mais ils ont trouvé un certain équilibre. Jusqu’au jour où Emma, rentrant de voyage, apprend que son appartement a été cambriolé et que Bruno et Dunja ont disparu. Ces deux événements pourraient-ils être liés au passé d’Emma qui a longtemps travaillé sur les questions de crimes de guerre dans la région ? Qu’est-il arrivé à Bruno et Dunja? Emma arrivera-t-elle à les retrouver à temps ?

 

Huit mois pour te perdre
Parution 23 juin 2016/ Éditions Daphnis et Chloé
17 € TTC ; 173 pages
ISBN : 979-10-253-0057-2
Illustration : © Léa Rolland


Mon avis :

C'est un roman trouble, sensible et plein d'émotions, court, prégnant et efficace. L'histoire d'une mère absorbée par son travail qui confie son fils à une nourrice qui l'aimera sans doute un peu trop.

Il faudra qu'on perde la trace de Bruno et Dunja pour qu'Emma se réveille et prenne conscience de la réalité de son fils. C'est le récit de cette recherche effrénée, celle de toutes les inquiétudes et de tous les dangers, que l'on va suivre fébrilement. Le roman s'articule en alternance autour d'Emma et de Dunja. Au fil de notre lecture, on perçoit les signes, on lit entre les lignes de ce qui a pu se passer autour de Bruno. Comment d'une absence, on en arrive au transfert d'affection : un processus complexe insidieux et somme tout humain.

"En perdant la confiance, je me suis perdue moi-même. Aujourd'hui, je réalise que j'ai perdu quelque chose de plus précieux encore, mon fils."

L'auteur nous touche avec les confessions de Dunja, elle nous prend aux tripes avec l'angoisse et le déchirement que ressent Emma avec le vide de la disparition de Bruno. L'écriture est intime, affective. Il y a beaucoup d'amour, de silences, de souffrances et de noeuds qui ne demandent qu'à se défaire.

Sentiments d'abandon et de trahison se mettent en place. On ne perd pas une miette de ces évènements, de ces sentiments qui s'envolent et s'enflamment.

Laissez- vous imprégner par cette ambiance à coeur ouvert, elle ne devrait pas vous épargner !

"Toi et moi, nous sommes faits pour être ensemble."

 

A propos de l'auteur :

MARIE-DIANE MEISSIREL

 

mariedianemeissirel

Marie-Diane Meissirel est franco-américaine. Après des études en France et à Hong Kong, où elle vit aujourd’hui, elle a travaillé dans de nombreux pays dont la Croatie. Huit mois pour te perdre est son troisième roman.

 

29 juin 2016

"Le temps des espoirs" d'Amy Bloom aux Éditions Terra Nova

letempsdesespoirs

" Le temps des espoirs" d' aux Éditions Terra Nova

Résumé :

Un jour, Eva et Iris découvrent par hasard qu’elles sont demi-sœurs et que leur père a entretenu en secret deux familles. Le choc fait voler leur passé en éclats. Pour trouver un nouveau sens à leurs vies, elles décident, ensemble, de partir à l’aventure. Iris ambitionne de faire du cinéma, tandis qu’Eva veut simplement profiter pleinement de ce que peut offrir la vie. Dans l’Amérique des années 40, les deux demi-sœurs refont le monde à Hollywood, dans les clubs de jazz de New York et les riches demeures de Long Island. Au fil des rencontres, elles partagent tout et font l’apprentissage d’une nouvelle vie, entre leurs aspirations, les scandales, les trahisons, et la guerre. Avec toujours une conviction : malgré l’absurdité et la fragilité de l’existence, tout finit toujours par aller mieux…

 

letempsespoirpetite

18,50 € / 288 pages
Hachette : 10 8572 3 / ISBN : 978-2-8246-0795-5

 

Mon avis :

On traverse ce roman dans une atmosphère diffuse. C'est le genre de récit qui prend toute sa puissance au fil des pages. Eva découvre du jour au lendemain qu'elle a une demi-soeur. C'est toute son existence qui s'ébranle et le début d'une aventure sinon cinématographique, plutôt bohème.

De la folle énergie, à l'excentricité dédiée à la jeunesse ces deux bouts de femme refont le monde dans l'effervescence hollywoodienne des années quarante. L'histoire est sincère et ne nous épargne rien de la complexité des relations humaines, de la profondeur des sentiments. Les personnages doivent faire face à la précarité, les doutes qui les assaillent, avec force et conviction. Les lettres qui ponctuent le récit apportent beaucoup d'émotions. On est ému par la gravité et la pudeur qui se dégage des souvenirs heureux ou malheureux.

L'écriture est tendre et sensible. On s'attache à la personnalité d'Eva, à son intelligence et à son discernement. Il est question d'abandon, de lutte de courage et de choix.

On aime, on vibre, on éprouve. On se raccroche à un fil aussi fragile ou illusoire fut-il.

Parce qu'il ne faut jamais cesser d'y croire, l'espoir permet d'aller plus loin...

" Plus question de fondre en larmes sur le canapé de la "maison au-dessus du garage". On était des soldats à Stalingrad qui devaient aller de l'avant, parce qu'il n'était pas possible de faire marche arrière".

 

A propos de l'auteur :

Amy Bloom

Amy Bloom est psychothérapeute. Elle enseigne à l’université de Yale et a déjà publié deux romans récompensés par d’importants prix littéraires, notamment Ailleurs, plus loin. Elle écrit aussi des articles pour le New York Times Magazine, le New Yorker et Vogue.

28 juin 2016

"Propos cocasses et insolites entendus en librairie" de Jen Campbell aux Éditions Baker Street

proposcocassesetinsolitesentendusenlibrairie

" Propos cocasses et insolites entendus en librairie"

de aux Éditions Baker Street

Résumé :

Ce recueil, bestseller outre-Manche, réunit les questions les plus drôles, surprenantes et bizarres que les gens posent parfois à leurs libraires. Et pourtant rien n’a été inventé…

Poète et nouvelliste, Jen Campbell s’est inspirée de son expérience de libraire à Édimbourg et à Londres pour rapporter dans un blog ses conversations invraisemblables, étranges ou extravagantes avec certains clients. Le succès de son blog lui a donné l’idée de partager sous forme de recueil ces perles complètement inouïes – et pourtant vraies ! Le livre a déjà été traduit dans une dizaine de pays. Suite au succès du livre (bestseller du Sunday Times), un deuxième volume est sorti deux ans plus tard.

 

Propos cocasses et insolites entendus en librairie, de Jen Campbell

Date de parution : 18 février 2016 ; ISBN : 978-2-917559-65-9
140 x 200 mm, broché ; 208 pages
Prix TTC France : 14 euros

http://editionsbakerstreet.com

 

Mon avis :

Un livre à découvrir, savourer par tous les amoureux des librairies. Ces endroits magiques et un peu hors du temps qui nous procurent à tous les amateurs de mots, de joyeuses et sensibles émotions.

Ont été rassemblées, une série d'anecdotes, des plus anodines aux plus croustillantes. On ne peut s'empêcher d'avoir le sourire aux lèvres, d'être attendri ou interloqué face aux demandes fantaisistes de certains clients. On aime les illustrations justes et ponctuées d'humour de Pancho. On s'amuse des paradoxes, des propos naïfs ou tendres. On est surpris par les situations absurdes, on s'indigne des échanges sourds ou indélicats.

Un livre plaisant, ludique qui se lit soit d'une traite ou que l'on pioche des extraits par-ci par-là, à sa convenance...

Dans tous les cas, c'est un objet saveur auquel il est difficile de résister tant il est succulent, insolite et drôle. Un livre culte à adopter d'urgence dans sa bibliothèque.

Je vous le recommande chaudement !

27 juin 2016

"Yzé et le palimpseste" de Florent Marotta aux Éditions Taurnada

yze

" Yzé et le palimpseste" de aux Éditions Taurnada

Résumé :

Ambre Delage est une lycéenne lambda. Orpheline de père et de mère, elle vit chez sa tante Lucy qui l'élève depuis sa naissance. Un soir, un événement dépassant l’entendement va brusquement la jeter dans un tourbillon de révélations qu'elle était loin d'imaginer. Dès lors, pour la jeune fille tout bascule. Il faut fuir. Fuir sa vie tranquille, fuir son identité. Mais qui est-elle vraiment ?

 

Prix Papier : 12,99 € / Prix Numérique : 6,49 €

http://www.taurnada.fr

 

Mon avis :

Avec ce premier volet, l'auteur nous procure des sensations vives et l'envie de suivre une aventure trépidante et pleine de promesses.

Yzé notre jeune héroïne bascule et se révèle quand elle découvre sa véritable identité de Wicce avec ses pouvoirs. Elle ne sera pas définitivement au bout de ses surprises dans cet épisode où elle va devoir apprendre, digérer et contrôler à la fois ses connaissances et ses dons. La société qui régit est complexe et binaire, l'intrigue repose sur des conflits arriérés et qui semblent indissolubles...

Ce roman est un bâton de dynamite prêt à imploser. Des dangers, des combats, des drames, l'action et le suspens sont sans conteste au rendez-vous. On aime les personnages passionnés, impulsifs. On est sous le charme du futur mélangé à des événements du passé.

L'écriture est séduisante, appliquée. Florent Marotta distille les éléments, floute les situations, nous perturbe et nous retient.

On est touché par l'atmosphère, la force et la poésie de ce roman. Un bon début et une belle ouverture pour cette saga qui ne fait que commencer !

 

A propos de l'auteur :

Marotta-Florent

Florent Marrotta

Écrivain français de romans policiers ou romans noirs, Florent Marotta commence pourtant l'écriture par de la Fantasy, genre qu'il affectionne et qui est à l'origine de sa passion pour la lecture.

24 juin 2016

"Nina et le damné" d'Albine Tangre

NINA

" Nina et le damné" d'

Résumé :

Nina, une jeune fille qui vient de perdre ses parents dans un tragique accident, va vivre au manoir de sa tante acariâtre. Elle y rencontre Ian, jeune jardinier timide dont elle tombe amoureuse. Mais celui-ci cache un lourd secret. D'occultes puissances se battent pour avoir les amoureux de leur côté. Malgré les embûches et les maléfices qu'ils traverseront, la force de leur amour sera t-elle assez grande pour qu'ils demeurent ensemble?
Entre amour, sexe et magie, l'histoire d'une femme normale qui va relever des défis extraordinaires.

logo-amazon

Mon avis :

Albine Tangre nous offre ici une aventure lugubre et fantastique au début du 19 ème siècle. Ce voyage permet de nous évader entre la Toscane et l'Irlande.

Nina notre héroïne trouve refuge chez sa tante à la mort de ses parents. C'est là, qu'elle va découvrir ses premiers émois sous d'étranges auspices. L'écriture est intrigante, auréolée de mystères et le roman exerce sur nous une confusion suprême entre le rêve et la réalité. Il y a de l'amour, de l'amitié, du sang versé, de l'érotisme, du suspens, de la lutte aussi. Ce récit trouble, oscille entre la magie et la sorcellerie avec charme et envoûtement.

Qui est Ian ?

que cache-t-il ?

Nina aura à coeur de le découvrir avec autant de peur que d'intérêt.

J'ai passé un bon moment avec ce livre propice à l'évasion. Un bon divertissement qui se lit rapidement et sans prise de tête. A découvrir !