03 avril 2017

"Les étoiles de Noss Head : Vertige" tome 1 de Sophie Jomain aux Éditions J'ai Lu

Les étoiles de Noss Head T1

 

"Les étoiles de Noss Head : Vertige" tome 1 de Sophie Jomain aux Éditions J'ai Lu

Sophie Jomain : Un début de saga prometteur

 

Vertige

À presque 18 ans, Hannah enrage de devoir subir un nouvel été à Wick, petite ville portuaire écossaise. il n'y a pas plus ennuyeux que cet endroit pour une citadine de son âge. Jusqu'à ce qu'elle rencontre Leith. Il est bâti comme un roc et possède les plus beaux yeux qu'elle ait jamais vus.

http://www.jailupourelle.com

 

Mon avis :

Combien de fois, ai-je voulu commencer cette série ? Je ne saurais le dire exactement, mais beaucoup trop de rendez vous manqués à mon goût, en tout cas... Mais mieux vaut tard que jamais et c'est chose faite à présent. On m'avait dit trop "jeunesse", trop "Twilight", autant de choses qui ont pu ralentir mon intérêt pour cette saga. Heureusement rien d'assez sérieux ou méchant pour entacher ma curiosité débordante ! Alors, finalement qu'est-ce que j'en pense ?

L'auteur nous emmène pour cette aventure paranormale en Écosse. Et c'est tout à fait, la destination idéale pour les mystères et les légendes. Une jeune héroïne, toute fraîche et qui se jette dans "la gueule du loup". C'est un peu cliché dit comme cela, mais quand on se frotte aux poilus, il faut s'attendre à des effluves musqués et autres débordements sauvages. L'écriture est très fluide et ça se lit vraiment tout seul. On suit avec beaucoup d'émotion les aventures et les sentiments d'Annah, tantôt exaltée, tantôt frustrée, mais terriblement seule. Bien sûr, elle pourra sans doute trouver en sa meilleure amie, de nouvelles connaissances ou sa grand-mère une oreille attentive. Mais le danger rôde, et selon Leith, Annah est peut-être son plus grand ennemi...

La mythologie abordée ici est singulière et pourtant pas si surprenante que cela. L'auteur utilise des codes qui ont déjà fait leurs preuves, mais elle réussit avec notamment son écriture à maintenir notre intérêt tout au long de notre lecture.

Un récit d'aventure auréolé d'une magique histoire d'amour, la rencontre exceptionnelle de deux âmes soeurs. Si le cœur de midinette vous en dit, laissez vous tenter. On se laisse volontiers prendre au jeu, et si je ne me suis paradoxalement pas totalement convaincue, j'ai très envie avec cette fin d'en savoir encore plus. À découvrir !!!

Bandeau-Les étoiles de Noss Head T1

Posté par SoKitty à 21:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,


"Tempêtes solaires" de Ludovic Spinosa aux Éditions Persée

Tempêtes Solaires

 

"Tempêtes solaires" de Ludovic Spinosa aux Éditions Persée

Ludovic Spinosa : Un récit ultra réaliste et flippant

 

Tempêtes Solaires - Le Nouveau Monde - Editions Persée

Conséquence de tempêtes solaires, l'énergie de la planète disparaît soudainement et totalement, propulsant les êtres humains deux cents ans en arrière. Le dérèglement climatique qui fait suite obligera l'être humain à changer son comportement actuel. Que feriez-vous si, du jour au lendemain, vous vous retrouviez dans le noir total, chaque nuit ?

http://www.editions-persee.fr

 

Mon avis :

14 décembre, alors que l'homme concédait depuis quelques années à réaliser des efforts pour préserver sa planète la catastrophe naturelle in envisageable est sur le point de déclencher des bouleversements sans précédent...


C'est un récit désespérant mais pas désespéré que nous propose ici Ludovic Spinosa. Peut-être éveillera-t-il en vous une prise de conscience ou provoquera-t-il même l'électrochoc ? Difficile de le dire, mais vous devriez sinon réagir tout au moins réfléchir...

On ne s'attend jamais au pire, à cet instant de non-retour et pourtant... Vous n'y êtes sûrement pas préparés. Partout dans le monde, une onde de choc traverse les continents et c'est l'avènement de la fée électricité. Personne ne comprend et se retrouve démuni en face de l'effet domino qui vient de se déclencher. Des difficultés de communication aux usages du quotidien, tout est dorénavant hors d'usage et ce n'est que le début d'un cauchemar qui ne fait que commencer.

L'univers est lourd, les scènes sont apocalyptiques. On suit les évènements à travers l'expérience des personnages de New-York à la Chine en passant par l'Europe. À la recherche de leurs familles, de vivres, de tout ce qui révèle être le plus important au fond dans un moment pareil. On retrouve le sens du vrai, des valeurs après toutes les années passées dans des préoccupations plutôt futiles et superficielles.

L'écriture est rebondissante, rythmée, on reste suspendu à cette lutte que devient la survie. S'adapter, prolonger et s'accrocher à l'espoir du maintenant et peut-être plus tard. Le monde change, délesté de millions d'hommes, mais pas de son humanité.

L'auteur nous fait vivre à travers son roman l'expérience et l'hypothèse qui nous effraie le plus. Avec beaucoup d'appoints et de justesse, on réalise les drames, les priorités et surtout l'Amour et les graines qui s'évertueront encore à germer.

Un récit poignant, effrayant qui va au-delà de la folie des hommes et de leur aveuglement. À lire, à réfléchir et à faire tourner !

 

Citation :
"La vie nous soumet des défis au quotidien, il suffit de savoir les relever, mais cette fois le challenge va être de taille, et va remettre en question beaucoup de valeurs."

 

A propos de l'auteur :

Ludovic Spinosa

Né en 1977 à Montpellier, Ludovic Spinosa est un autodidacte atypique. Déjà auteur de plusieurs ouvrages dans le domaine des sciences humaines, il se lance aujourd'hui dans la littérature à travers des romans.

Bandeau-Tempêtes Solaires

31 mars 2017

"L'ombre et la lumière" de Jack-Laurent Amar

Lombre et la lumiere

 

"L'ombre et la lumière" de Jack-Laurent Amar

Jack-Laurent Amar : un thriller séduisant

 

Résumé :

Alors qu’il n’avait que sept ans le petit Bastien a perdu sa maman à deux reprises.
La première, lorsque celle-ci fut frappée d’une soudaine maladie dégénérative du cerveau la rendant totalement amnésique, au point d’en oublier la chair de sa chair, son propre enfant.
La seconde, lorsque l’hémorragie cérébrale qui suivit lui arracha la vie.
Bien des années plus tard, de nouveaux décès surviennent dans des circonstances similaires.
Le jeune et intuitif capitaine RUHAUT flaire alors des homicides et finit par obtenir l’autorisation d’enquêter. Il est pourtant loin d’imaginer l’ampleur de ce qu’il va découvrir.
Laureline, jeune et brillante professeur de français mène une vie paisible mais sera bien malgré elle mêlée à cette histoire, au point de voir sa vie et celle de ses proches menacées.

logo-amazon

 

Mon avis :

Bastien a perdu sa maman très tôt d'une maladie dégénérative du cerveau. Bien plus tard, on retrouve Bastien, tueur professionnel au centre d'une sombre affaire de corruption, bien décidé à faire payer et dénoncer un scandale trop longtemps passé sous silence...


On ne sait pas trop où on met les pieds avec ce roman. Il nous intrigue dès les premières lignes, nous préoccupe et capture notre intérêt. Son point fort réside dans son personnage principal, charismatique et pour le moins attachant.

Bastien n'est pas vraiment un tendre quand il s'agit de liquider une cible. S'il est si sombre, c'est qu'il a eu le cœur brisé, il en ressort une âme profonde et révoltée. Ce qui transpire en lui, c'est l'amour et son désir profond de réparer l'injustice. Au-delà du thriller se cache une belle histoire d'amour. Et il n'y a pas de hasard, mais que des réparations. Il y a de l'angoisse, du risque et beaucoup de suspens. On s'approche du crime politique, les enjeux sont de taille, diaboliques et pernicieux.

Le récit est rythmé, on aime la mise en danger, les poussées d'adrénaline que nous procurent cette histoire. L'écriture tient en haleine, on a peur, on est ému, on est choqué. Les personnages nous font vivre de vives et intenses émotions.

Plus on avance dans l'intrigue et plus on a envie de laisser l'ombre pour la lumière. Les choses finissent par arriver, mais il faut en payer le prix...

Un roman extrême et qui palpite, pour votre plus grand plaisir !

 

Citation :
"Dans cette larme, tout avait disparu, ne subsistait qu'un étrange mélange entre le chagrin et la haine. Bastien n'était plus là... Il ne restait que l'Ombre."

 

A propos de l'auteur :

Jack-Laurent AMAR

https://jacklaurentamar.wordpress.com/

https://www.facebook.com/jack.laurent.3

Bandeau-Lombre et la lumiere

30 mars 2017

"Miss zombie, détective décharnée" Delphine Dumouchel et Lou Ardan aux Éditions Séma

 miss-zombie-detective-decharnee

 

"Miss zombie, détective décharnée" Delphine Dumouchel et Lou Ardan aux Éditions Séma

Delphine Dumouchel et Lou Ardan : une aventure jeunesse désopilante

 

Miss Zombie, détective décharnée - par Delphine Dumouchel et Lou Ardan - Sema diffusion

Zombie, ça peut être le pied, sauf si on le perd. Alors imaginez, si la seule personne capable de maintenir ces non-morts suffisamment entiers disparaît, c'est la loose assurée !
Fantastique : Jeunesse ; ISBN : 9782930880105 ; Prix numérique : 3,99€ ; Prix papier : 13 €

http://www.sema-diffusion.com

 

 

Mon avis :

Missy et Carole sont deux jeunes filles zombies mordantes et pleines de vie. Après leur transformation, elles suivent un enseignement qui leur permet d'être des créatures inoffensives et civilisées. Alors qu'un savant fou est enlevé au sein de leur communauté et qu'une menace plane sur les humains, elles vont mener leur propre enquête sans plus tarder...


Plus qu'une enquête, c'est une aventure imaginaire drôle et sympathique. Ces zombies ne font pas peur, Missy et Carole pétillent de charme et d'humour. Elles sont chacune un peu irrécupérables, débordent de petits défauts dûs à leur caractère ou à leur condition. Elles sont inséparables et complémentaires et forment un duo de choc que l'on n'est pas prêt d'oublier.


Le récit est simple, les personnages sont attachants. C'est destiné à la jeunesse, c'est visuel, grossi, caricatural parfois. Il y a cette pointe d'acidité et d'humour prout-prout qui plaît tant aux enfants. L'auteur joue avec les petites frayeurs, le spectaculaire, les exagérations. On aime les illustrations amusantes et très réussies qui ponctuent le récit. C'est un plaisir de suivre Missy détective en herbe. On est beaucoup dans le jeu tout en se prenant quand même au sérieux... Il y a de l'action, du suspens, du risque, un soupçon de romance. C'est très vivant, les dialogues sont croustillants.


On rêve, on rit, on se fait un petit peu peur, mais surtout, on passe un bon petit moment. Pour les petits qui aiment les monstres sympathiques et les histoires un peu farfelues... Ils devraient s'y retrouver ! ! !

 

Citation :
"Le tableau est vraiment bizarre : une zombie monoculaire, une rampante à roulettes et un geek sont embarqués dans le même bateau."

Bandeau-miss-zombie-detective-decharnee

29 mars 2017

"Un monde sans moi" de Franck Lucas aux Éditions Erick Bonnier

Un monde sans moi

 

"Un monde sans moi" de Franck Lucas aux Éditions Erick Bonnier

Franck Lucas : un récit tout en douceur...

 

ERICKBONNIER éditions - Éditeur - Un monde sans moi

Au crépuscule de sa vie, un homme emprisonné dans le silence se raconte enfin.  Dans sa traversée du siècle et de la guerre, sa boussole fut son amour d’enfance, Marie.
Par sa lucidité, son humour et sa mélancolie, Michel révèle, touche après touche, une histoire empreinte d’humanité, une flèche qui va droit au coeur.

http://www.erickbonnier-editions.com

 

Mon avis :

Michel, un homme discret fait le bilan de sa vie passée. Il revient sur ces années de guerre, sur son enfance et son amour Marie qui ne l'a jamais quitté...


C'est un récit qui respire l'authenticité et la pudeur. Avec simplicité, Michel se raconte à travers son histoire et celle des hommes qui ont traversé ce siècle d'épreuves et de combats avec lui.

L'écriture est limpide, touchante et on laisse filer les années écoulées autour de quelques pages. De l'innocence de l'enfance, de ce qui ancre à jamais et demeure dans l'adulte une fois construit. On déroule le fil des expériences vécues, des rencontres, des chemins de hasard qui comptent... La vie passe avec son constat de joie, de peine ou bien d'erreurs. C'est juste, intime, on a le sentiment que ce n'est ni trop, ni pas assez. Tout est à sa place et on y retrouve une forme d'équilibre.

La plume est posée, sereine pour évoquer le passage d'une destinée. Une touche feutrée, une lumière diffuse, ce roman se lit avec une conception de la mesure, du recul qui permet réellement de l'appréhender et de l'apprécier.

Ce n'est pas l'absence qui fait mal, mais c'est le silence qu'il faut un jour briser...

Parce qu'un jour, il n'y aura plus la peur, mais il sera peut-être trop tard...

Un roman court qui délivre un message universel, celui de l'amour et de sa vérité.

Citation :
"Comme seuls les taciturnes et les introvertis savent faire quand la digue se rompt sous l'effet d'un choc ou de l'alcool, je lâchais tout : mes combats et mes peurs, mes ressentiments et mes sentiments, tout ce que j'avais enfoui au plus profond de ma gibecière."

 

A propos de l'auteur :

Franck Lucas, après ses études à Sciences Po et l’Université de la Sorbonne, hésite à choisir la voie de l’écrivain mais se dirige finalement vers l’aventure entrepreneuriale. Il crée en 2008 une start-up qui doit son existence à une innovation « disruptive » puisqu’elle permet de refermer les canettes de boissons, un produit mondialement utilisé par chacun mais qui a connu peu d’évolutions en 80 années d’existence.
Lecteur et voyageur avant tout, il se passionne pour le roman polyphonique, pour la fusion de la poésie et de la prose. Il s’agit donc d’aller à l’essentiel, de créer des correspondances entre l’intime et l’universel.

 Dans Un monde sans moi, Franck Lucas s’inspire de la vie de ses parents et donne la parole à un homme que sa traversée violente du siècle a rendu muet. (Source éditions Erick Bonnier)

Bandeau-Un monde sans moi


27 mars 2017

"Galénor : le livre des portes" tome 1 d'Audrey Verreault

 

galenor-tome-1-le-livre-des-portes

 

"Galénor : le livre des portes" tome 1 d'Audrey Verreault

Audrey Verreault : un univers magique et bien prometteur

 

Résumé :

Dans un monde où cohabitent humains, elfes et inferniths – des êtres hybrides mi-humains, mi-démons comme des muses, des vampires, des chimères… la guerre fait rage. Mené par un mage noir nommé Kendrick, un groupe d’inferniths terrorise Galénor depuis des décennies – meurtres, maisons incendiées et disparations s’enchaînent… JudyAnn, une jeune paysanne, voit sa vie changée à jamais lorsque le célèbre Edgar Grimm Mérindol lui apprend qu’elle est une géminie, sorte de magicienne qu’elle croyait pourtant disparue… Elle partira pour la grande cité de Godwynn où elle apprendra à maîtriser ses pouvoirs avec Vincent, un professeur et un vampire pas comme les autres…

Amitié, amour, trahisons, surprises et dangers mortels l’attendent, dans un monde où il est parfois difficile de différencier le vrai du faux et où de vieilles craintes et superstitions se sont installées…

 

logo-amazon

 

Mon avis :

La guerre fait rage et terrorise la population de Galénor quand JudyAnn est appelée à révéler ses pouvoirs et affronter Kendrick, un mage noir inquiétant...


L'auteur nous ouvre les portes de son imaginaire riche et foisonnant. On entre dans un espace où humains et créatures multiples et hybrides se côtoient et se confondent. La magie est partout dans sa découverte et dans son expression. Dans ce premier tome JudyAnn fait la lumière sur ses origines et n'est pas au bout de ses surprises...

On suit son parcours, son aventure, de l'apprivoisement de ses dons, à leur réalisation. Le récit est trouble, ambigu. Les personnages sont mystérieux et cachent bien des secrets. La romance prend une grande place dans le récit, elle est animée et tortueuse. Les sentiments sont forts, ambivalents. JudyAnn aime autant qu'elle se méfie. Amour, amitié, confiance, trahison, les péripéties sont nombreuses. Il y a beaucoup de masques, de faux-semblants à démêler, à disséquer, à digérer. De l'action, du rythme, des rebondissements, des décors luxuriants, du suspens.

L'auteur a su créer sa bulle et à nous la faire partager avec énergie et passion. L'écriture est fluide, maîtrisée. On se laisse porter par les mots et ce qu'ils ont à nous raconter.

Il est question de loyauté, de choix. Il y a du danger, du risque, des obstacles et beaucoup de complicité. On passe un agréable moment en compagnie d'un couple fort attachant, et on aura plaisir à les retrouver dès le tome 2.

Citation :

"Elle était persuadée d'avoir entendu les pensées de son futur professeur de magie. Elle ne leur en dit cependant pas un mot.. Lire dans les penséees était plutôt rare. Mérindol avait même dit que la télépathie était interdite."

 

A propos de l'auteur :

audreyverreault

https://www.facebook.com/AudreyVerro

https://twitter.com/AudreyVerro

audreyverro.wordpress.com

Bandeau-galenor

Posté par SophieSonge à 15:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,

"Stabat murder" de Sylvie Allouche aux Éditions Syros

 StabatMurder

 

"Stabat murder" de Sylvie Allouche aux Éditions Syros

Sylvie Allouche : un thriller captivant

 

 

StabatMurder

"Stabat Murder" de Sylvie Allouche aux Éditions Syros

Comment Mia, Matthis, Sacha et Valentin, quatre jeunes pianistes, étudiants au Conservatoire national de musique de Paris, ont-ils pu disparaître sans laisser de trace, à un mois d’un concours international ? Ont-ils, sous la pression, décidé ensemble de tout plaquer ? Impossible, d’après les familles interrogées sans relâche par Clara Di Lazio. S’agit-il d’un enlèvement ? La commissaire, réputée coriace, a l’intuition terrible que dans cette enquête, chaque minute compte…

http://syros.fr

 

Mon avis :

Quatre jeunes pianistes qui sont sur le point de passer le concours le plus important de leur vie disparaissent du jour au lendemain. Le commissaire Clara Di Lazio fait de cette enquête sa priorité et va tout faire pour les retrouver...

On rentre tout de suite dans le vif du sujet et l'auteur capture notre attention dès les premières lignes. C'est, d'emblée, angoissant, on se met dans la peau des personnages enlevés, effrayés, déboussolés...

Le récit est incroyablement bien rythmé avec une alternance de temps, de lieu qui donne du nerf à cette histoire cauchemardesque. On aime le caractère de Clara pugnace et à fleur de peau. On est touché par son vécu et on comprend son investissement dans cette affaire. Rien n'est laissé au hasard, elle passe tout au crible : interrogatoires, relevés de la scientifique... Elle mène un travail de fourmi et de longue haleine pour éviter le pire. L'ambiance est préoccupante, extrêmement anxiogène. Clara fouille, soupçonne, sonde les personnalités. Elle découvre des secrets, des malaises, s'interroge... On a peur, on a mal pour ces jeunes virtuoses. Tout se déroule comme un partition de musique, tous nos sens sont en alerte, prêt à faire exploser nos émotions au moindre son. On vibre par vagues, on éprouve et on ressent à deux cent pour-cent nos intuitions, nos peurs, nos doutes jusqu'à la dernière note.

L'écriture est acérée, calculée, sans appel. On laisse Sylvie Allouche réaliser son travail de chef d'orchestre et on s'en remet totalement à elle. Les personnages ont une âme, une sensibilité propre et révèlent des drames aussi amers que profonds.

Ce roman grince, s'acharne et appuie là où ça fait mal jusqu'à l'ultime révélation choc qui délivre. Stress, tension psychologique sont au rendez-vous pour un moment à ne pas manquer !

Citation :

"Comme si la nuit les avait engloutis.

Pas un bruit. Pas un mot.

Où sont-ils ?

Des pleurs, soudain, qui brisent le silence."

Et puis plus rien."

 

A propos de l'auteur :

Sylvie-Allouche



Sylvie Allouche a suivi des études de théâtre avant d'être comédienne pendant 10 ans. Après une petite année de journalisme et l'édition, elle écrit depuis plus de 15 ans des livres pour enfants. Elle a commencé par publier de la poésie, puis s'est spécialisée en histoire des civilisations et réalise des ouvrages documentaires. Enfin, depuis une dizaine d'années elle se consacre à la fiction. (Source éditions Syros)

 

Bandeau-StabatMurder

22 mars 2017

Phénix 59 : Le Retour

Après 13 ans de silence, la revue Phénix renaît de ses cendres.

Retrouvez cette revue aux Éditions Sema

phenix-n59-graham-masterton-et-frederic-livyns

Retrouvez aussi les éditions Séma sur Facebook :

https://www.facebook.com/semaeditions/

Posté par SophieSonge à 09:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

21 mars 2017

"The fire" de Brittainy C. Cherry aux Éditions Hugo Roman

thefire

 

"The fire" de Brittainy C. Cherry aux Éditions Hugo Roman

Brittainy C. Cherry : un roman fort et chamboulant

 

The Fire Série The elements Livre 2 by Brittainy c Cherry

Deux amis que tout oppose en apparence, mais qui au fond se ressemblent, brisés par des relations familiales difficiles, tombent amoureux jusqu'à devenir une drogue l'un pour l'autre. Elle a toujours été la femme de sa vie, et lui pour elle, son plus douloureux échec. Parviendront - ils à vivre l'un sans l'autre ?

http://www.hugoetcie.fr



Mon avis :

Logan et Alyssa ne viennent pas du même milieu, ils vont être les meilleurs amis du monde, amants, amoureux. C'est peut-être leur différence qui les rapproche, les difficultés, mais en tout cas rien ne saurait vraiment les séparer...


Avec le deuxième de la série "The Elements", l'auteur ne nous déçoit pas, mais plutôt nous électrise. Il y a une réelle émotion qui se dégage de ses romans.

La vie n'a pas fait de cadeau à Logan avec une mère camée et incapable de s'occuper d'elle-même et un père dealer. Son point d'ancrage, c'est son demi-frère Kellan, son droit de rêver, sa raison de s'accrocher, c'est Alyssa. Cette histoire nous plonge au cœur de la peur d'aimer et d'être aimé." The Fire" fait partie de ces romans qui vous remplie, vous habite et vous obsède. Logan et Alyssa sont attentifs l'un à l'autre, de ces toutes petites choses que le commun ne voit pas... Déceler les faiblesses de l'autre, ne pas les juger et en faire une vraie force. Parce que l'amour est imparfait, n'est pas figé, mais se construit, se répare parfois...

L'écriture est belle, magnifiée. Il y a une réelle énergie, un pouvoir d'exception à se fondre dans ce décor tumultueux. Les personnages ont de la substance, une âme de celles qui ont joui, ont souffert, ont vécu. Ils sont de ceux qui plus que le souci de protéger l'autre, méritent de se protéger d'eux-mêmes et de leurs démons. On se laisse gagner, envahir par l'écriture et les sentiments qu'ils nous évoquent. Peu importe les malheurs, les obstacles, tant que les liens sont là et qu'ils suscitent la volonté de s'en soustraire. C'est plus qu'une histoire d'amour, c'est l'établissement et la reconnaissance d'une tribu, également une belle leçon de vie. Ensemble, ils seront plus forts, ils réaliseront ce qu'ils croyaient jusque-là inaccessible...

Ce roman est une ode de l'amour, à la vie, à l'adversité et à l'espoir que l'on ne doit jamais lâcher. Sublime, ensorcelant, vous aurez le sentiment de faire partie de cette famille d'écorchés à la fin de votre lecture. Et ils parleront peut-être à votre histoire ?

Citation :

"Tu es tout pour moi, Logan. Hier, aujourd'hui et demain, je suis à toi. Tu es ma flamme éternelle."

A propos de l'auteur :

BrittainyCCherry

Brittainy C. Cherry est une auteure habituée de la liste des Best Sellers du New York Times. Son premier livre The Air He breathes, Série Elements tome 1, s'est vendu à plus de 17.000 exemplaires aux éditions Hugo Roman.

bandeau-thefire

20 mars 2017

"Le somnambule" de Sebastian Fitzek aux Éditions l'Archipel

lesomnambule

 

"Le somnambule" de Sebastian Fitzek aux Éditions l'Archipel

Sebastian Fitzek : un thriller angoissant

 

Le somnambule

Enfant, Leo Nader était victime de crises de somnambulisme. Si intenses qu’on l’avait contraint à consulter un psychiatre, le docteur Volwarth. Bien des années plus tard, Leo se croit guéri. Mais, un matin, il découvre que son épouse a été agressée pendant la nuit et qu’elle s’apprête à le quitter...

http://www.editionsarchipel.com

 

Mon avis :

Leo Nader a été jadis un enfant somnambule. Quand un matin sa femme le quitte avec des bleus sur le corps, il est pris de panique. Et si tout avait recommencé ?


Sebastian Fitzek installe le trouble avec ce nouveau roman et nous fait rentrer dans l'opacité du sommeil. Ne croyez plus que vous allez vous glisser dans vos draps en toute sérénité. L'auteur fera tout ici pour en dissuader.

Il joue ici sur l'inconnu que génère l'inconscience, cet espace-temps pendant lequel nous nous abandonnons tous et dont nous ne soupçonnons rien... Si pour le commun des mortels, le sommeil semble léger et ne pas poser de problème. Il en est tout autre pour les insomniaques, somnambules ou autres désordres pendant le décrochement de l'éveil. On joue ici sur notre peur à perdre le contrôle. Léo explore un univers parallèle dans son sommeil qui l'emmène progressivement de plus en plus loin. Le malaise s'observe quand la confusion s'installe entre rêve ou réalité. Léo s'enfonce dans le dédale de ses angoisses et croit devenir fou. Nous assistons au spectacle de sa désolation avec circonspection. Qui est Léo ? Est-ce un homme aux deux visages ? Dans quoi avons-nous mis les pieds ?

L'écriture est remarquable d'ingéniosité, on est embarqué dans un climat hautement anxiogène. Une fois l'œil fermé, s'ouvrent les portes de l'oubli, de l'irrationnel et pourtant, tout cela semble si bien réel. Le cauchemar est omniprésent, colle à la peau. L'engrenage est lancé et nous ne savons pas quoi en penser ou discerner ce qui est crédible de ce qui parait absolument fou.

L'imagination est retorse, sans borne, le manège est flou et entêtant. Une belle maîtrise pour un roman qui ne vous fera plus voir les nuits comme avant. Je recommande !

Citation :
"_ Docteur Volwarth ?

_Oui. A qui ai-je l'honneur ?

_ C'est moi. Leo Nader. Je crois que ça recommence."

 

A propos de l'auteur :

sebastianfitzek

Né à Berlin en 1971, Sebastian Fitzek est le numéro 1 du thriller en Allemagne. Il est l’auteur du best-seller Thérapie et de cinq autres romans, dont Ne les crois pas, tous parus à l’Archipel. Derniers parus : L’Inciseur (2015), coécrit avec le médecin légiste Michael Tsokos, et Mémoire cachée (2016). (Source éditions l'Archipel)

 

bandeau-lesomnambule