11 mai 2017

"S'accrocher aux étoiles" de Katie Khan aux Éditions Super 8

CVEtoiles

 

"S'accrocher aux étoiles" de Katie Khan aux Éditions Super 8

Katie Khan : Une histoire d'amour unique

 

coupcoeur

 

 

S'accrocher aux étoiles - Katie Khan | Super 8 Editions

Dérivant dans l'espace, Carys et Max n'ont plus que 90 minutes d'oxygène disponibles. 90 minutes durant lesquelles, de toutes les façons imaginables, ils vont tenter de sauver leur vie. Parce qu'ils ne peuvent pas se perdre maintenant. Pas après ce qu'ils ont traversé.

http://www.super8-editions.fr

 

Mon avis :

Carys et Max dérivent dans l'espace et n'ont plus que 90 minutes à vivre, à se remémorer, à essayer de se sauver mutuellement... Le compte à rebours est commencé alors qu'eux ne cesseront jamais de s'aimer...

C'est un roman d'une intensité inouïe, original et intemporel que nous propose Katie Khan. Sa substance, c'est l'amour indescriptible, irrationnel mais vrai. Celui qui se présente un jour à votre porte sans crier gare et qui bouleverse à jamais votre existence.

Carys et Max s'aiment tout de suite, s'ignorent, se scrutent, s'attirent, se repoussent et ça les dépasse. Perdus, seuls au milieu de l'immensité et infini univers, ils vont dérouler le fil de leur histoire. De leur rencontre, à leurs péripéties amoureuses et interdites, on s'accroche au fil rouge de leurs choix de vie. Le récit en alternance fait remonter l'émotion au fil des pages. L'écriture est profonde, contrôlée, résonnante.

L'univers créé se veut asymptomatique, sans faille et se veut d'être bousculé. Parce que les sentiments ne souffrent aucun faux-semblant, aucun calcul. Carys et Max vont aller au-delà des lois, plus loin que les consciences. On retient notre souffle, on tremble, on s'émerveille de leur danse en apesanteur virevoltante, ultime et idéale.

Seuls au monde, spectateurs d'une Terre dévastée et qu'ils auraient voulu sauver... Cette love story est à la gloire et à la force des sentiments. Un roman aussi puissant qu'une légende suspendue entre ciel et terre que vous n'êtes certainement pas prêt d'oublier !

Citation :

"Leur vaisseau est endommagé, mais le retrouver reste leur meilleure chance de survie au sein de cette nuit immense, et Carys veut s'assurer que Max ne pourra pas l'y renvoyer seule. Où qu'ils aillent, elle veut qu'ils restent ensemble."

 

A propos de l'auteur :

KatieKhan

Katie Khan vit à Londres, où elle occupe un poste à responsabilité au sein de Paramount Pictures UK. Parmi ses films préférés : Blade Runner, Gladiator, Le Patient anglais et Quand Harry rencontre Sally. (Source Super 8)

https://katiekhan.com/

https://twitter.com/katie_khan

S'accrocher aux étoiles - Katie Khan

Bandeau-CVEtoiles


06 avril 2017

"Mauthausen : La lumière rejaillira" de Claude Cotard

mauthausen

 

"Mauthausen : La lumière rejaillira" de Claude Cotard

 

mauthausen

13 janvier 1943, Clovis, Hugo et Cie attaquent une mairie pour voler cartes d’identité vierges et autres papiers, mais aussi des tickets d’alimentation.

Arrêtés, Clovis et Hugo vont connaître la maison d'arrêt de Compiègne, avant Buchenwald et Mauthausen, avant Gusen II.

Gusen II, Bagne des bagnes, enfer des enfers, le camp de la mort, le camp du meurtre, le camp du suicide, le camp de la folie dont le nom seul terrifie tous les déportés.  On n'en revient pas, il n'y qu'une porte de sortie : la grande, celle qui passe par la cheminée.

Dans ces mêmes camps, Clovis et Hugo rencontrent Simonechka et Zohra, mais ont-ils un avenir alors qu'ils sont au coeur des ténèbres ?


http://claudecotard.e-monsite.com

 

Mon avis :

Ce récit n'a rien d'une partie de plaisir, il se concentre sur la période noire de la Seconde Guerre mondiale. Vous allez me dire, c'est un sujet galvaudé et quoi en dire de plus sans se répéter... Et bien l'auteur a choisi pour ce faire, une réalité sombre et bien souvent éludée, l'horreur des camps de concentration.

On sent un souci de précision et de documentation de la part de l'auteur, mais également une volonté de toucher de manière durable. L'écriture est directe et laisse peu de place à l'extrapolation. On fouille dans la barbarie humaine et on se serait volontiers bien passé d'en savoir autant.

C'est un récit choc, dur et qui laisse des traces. Heureusement, un climat d'amitié et de solidarité est là pour alléger ce récit édifiant.

Âmes sensibles s'abstenir, c'est dérangeant parce qu'on sait que c'est vraiment arrivé et qu'on a trop fermé les yeux. Et on préférerait l'oublier...

 

A propos de l'auteur :

ClaudeCottard

http://claudecotard.e-monsite.com/

12 janvier 2017

"Il y a un robot dans le jardin" de Deborah Install aux Éditions Super 8

robotjardin

 

"Il y a un robot dans le jardin" de Deborah Install aux Éditions Super 8

 

Deborah Install : un récit tendre et acidulé

 

Il y a un robot dans le jardin - Deborah Install | Super 8 Editions

Et puis, un matin, Ben trouve un robot dans son jardin. Un adorable petit machin de ferraille qui, assis dans l'herbe, contemplant des chevaux, éprouve toutes les peines du monde à expliquer ce qu'il fabrique ici. " Débarrasse-nous de ce truc ! " exige sa femme en substance.

http://super8-editions.fr




Mon avis :

Ben est immature, inconséquent et n'a pas de but ni de motivation dans la vie. Lassée par son comportement, sa femme est sur le point de le quitter quand un petit robot surgi de nulle part, fait son apparition...


Ce petit roman cache bien son jeu. Derrière son petit côté naïf se dégage une insoupçonnable profondeur. C'est l'histoire d'une belle rencontre, de celle qui guide et fait grandir.

Une rencontre au caractère spécial et unique, de celle qui change et qui marque durablement. On peut parler de choix d'adoption dans cette relation entre l'homme et le petit robot. Tous les deux ont besoin l'un de l'autre et ils vont s'apprivoiser autour d'un voyage autour du monde. L'écriture est vraie, amusante, infiniment touchante. Les personnages sont émouvants et troublants de sincérité. On aime les dialogues qui débordent de charme et d'humour.

On suit cette aventure avec un réel plaisir sans modération. On sent tout au long du roman cette sensibilité en filigrane qui donne tout son cachet au récit. A travers les scènes "parentales", on apprend, on comprend et on fond plus que de raison.

Ce premier roman de l'auteur est une véritable réussite. On y parle de liens, de responsabilités et surtout d'amour avec une infinie justesse et une perception éclairée. A découvrir !"

 

Citation :
"C'est ainsi que, soûlé au champagne, je décidai de partir en voyage avec un robot mal en point, bien décidé à enfin prouver de quoi j'étais capable."

 

A propos de l'auteur :

Deborah Install

Le premier roman de Deborah Install s'appelait Sammy l'écureuil et, a priori, nous ne le publierons pas ; l'auteure avait 8 ans quand elle l'a écrit. 
Désormais, Deborah vit à Birmingham avec mari, enfant et chat ombrageux. À ce jour, aucun robot ne s'est manifesté.(Source éditions Super 8)

09 mai 2016

"Les rêves sont faits pour ça" de Cynthia Swanson aux Éditions Mosaïc

lesrevessontfaitpourca

" Les rêves sont faits pour ça" de aux Éditions Mosaïc

Résumé :

Nul ne sait ce qui va arriver quand le rêve commence…

Une nuit, Kitty rêve qu’elle se réveille dans une chambre inconnue. Auprès d’elle, un homme qu’elle ne connaît absolument pas mais qui l’appelle Katharyn, et deux petits enfants qui l’appellent maman mais dont elle ne peut être la mère. Puis la scène s’estompe, Kitty ouvre les yeux et reprend sa vie de célibataire amoureuse des livres et libraire à Denver. Mais le rêve revient. De plus en plus souvent. De plus en plus puissant…

Face au miroir de cette autre vie imaginaire, Cynthia Swanson fait douter le lecteur. Qui est vraiment son personnage ? Kitty, la jeune femme qui a fait le choix de se consacrer à sa passion des livres et n’a pas eu d’enfant, ou bien Katharyn, l’épouse comblée, son double onirique ? Au fil des pages, les frontières se brouillent. La résolution, en réorganisant les morceaux du miroir, laisse troublé, stupéfait et ému.

 

Prix Papier : 18.90 € / Prix Numérique : 12.99 €
Parution : 04/05/2016
Genre : Roman ; Collection : Mosaic
Pages : 384 ; EAN : 9782280342865

 

Mon avis :

Kitty célibataire, libraire fait un jour un rêve étrange. Elle se retrouve catapultée dans une vie où elle est épouse et mère de triplés... Mais ce qui est plus étrange encore, c'est que ce rêve revient inlassablement et lui raconte une histoire.

Le récit alterne entre ces deux états de conscience. Troublant, sidérant nous parcourons les pages avec une curiosité extrême. Au fil de notre lecture, nous ressentons un malaise sous- jacent. La confusion se dessine dans nos esprits embués. Notre tête vacille.

Comment distinguer la part réelle ou de fantasme ?

L'écriture est habile, diffuse, discrète. Elle nous rapproche de l'Amérique des années 1960 contenue, idéale. Ces rêves ne sont -ils pas l'expression des réserves, des doutes ou des blessures induites et non digérées ?

Une construction labyrinthique dans laquelle nous nous heurtons à la recherche de l'énigme qui nous conduira à la Vérité.

Les rêves ne sont pas toujours là pour enjoliver mais plutôt pour lire, comprendre en nous-mêmes et nous permettre d'avancer. Ce roman psychologique ou thérapeutique a le mérite de nous titiller les neurones.

Attention prudence, le court-jus est toujours possible ! ! !

A propos de l'auteure :

CynthiaSwanson

Cynthia Swanson est écrivain et designer spécialiste des années 1960. Auteur de nouvelles, elle signe avec Les rêves sont faits pour ça son premier roman. Elle vit à Denver, dans le Colorado, avec son mari et ses trois enfants.

27 avril 2016

"Avant j'étais juste immortel" de Juliette Bouchet aux Éditions Robert Laffont

 

avantjetaisjusteimmortel

" Avant j'étais juste immortel" de aux Éditions Robert Laffont

Résumé :

Pas facile pour un vampire de trouver du 100 % bio...

Raphaël, quadra bobo puceau malgré lui, vit reclus dans un vieux manoir sur la Côte d'Albâtre, et n'aime les gens que pour les vider de leur sang. Malheureusement, de plus en plus sujet aux intoxications alimentaires, il passe une nuit sur deux le bide en vrac et les certitudes branlantes. Un soir, après une de ses virées, dans un noir couloir du manoir, il tombe nez à nez avec un vieux lord anglais, Sir Roberts. Attendri par l'humour so british du vieux bonhomme, Raphaël le " transforme ", sans lui demander son accord, pour s'en faire un compagnon. Tous les deux battent alors la campagne à la recherche d'humains gluten free. Des nonnes jouvencelles aux vieux paysans de l'arrière-pays, dénicher un humain qui mange bien devient une mission un brin compliquée. Et tout s'emballe encore davantage quand notre beau puceau aux crocs acérés rencontre une doctoresse à la beauté diablesse.

Parution : 7 Avril 2016
Format : 135 x 215 mm
Nombre de pages : 198
Prix : 17,00 €
ISBN : 2-221-19266-4

Logo-R-Robert-laffont

Mon avis :

Oubliez tout ce que vous avez pu lire sur les vampires. Juliette Bouchet apporte du sang neuf à nous mettre sous la dent. C'est un livre pas très sérieux qui met le projecteur sur des sujets néanmoins d'actualité et d'envergure. Des travers et des paradoxes de notre société que l'auteur aborde sans détour et avec beaucoup d'humour.

L'écriture est en deux tons, gothique et somptueuse, acérée et décadente. On s'amuse, on se gausse des clichés rencontrés. Raphaël est un personnage original, solitaire quand il décide de Transformer Roberts comme homme de compagnie. On suit le chemin de son initiation jalonnée d'embûches dans une ambiance truculente et survoltée. Les dialogues sont croustillants, beaucoup de références donnent du chien, du vivant à cette intrigue succulente. On fait la rencontre de la famille de Raphaël, déjantée. On succombe aux désarmantes et insolites histoires d'amour.

On s'amuse, on sourit beaucoup et on rit même parfois à gorge déployée, parce que c'est juste irrésistible et drôle. Les situations sont renversantes à tout point de vue, c'est direct et sans tabous.

L'auteure a réussi à me convaincre avec un bon coup de dépoussiérage sur le mythe des descendants de Dracula. Vous devriez vous régaler !

 

A propos de l'Auteure :

Juliette BOUCHET

JulietteBouchet

Après Le Double des corps (récits érotiques sur la quête amoureuse), Juliette Bouchet s'amuse des codes du roman de vampires pour nous conter une fable moderne et hilarante sur le mal-être amoureux et la malbouffe dans Avant j'étais juste immortel.

 


20 avril 2016

"On a dévalisé la Queen" de Jean-François Quesnel aux Éditions City

 

onadevaliselaqueen

" On a dévalisé la Queen" de aux Éditions City

Résumé :

Récemment divorcée, Darcy décide de poser ses valises en Ecosse pour y refaire sa vie. Elle habite avec Churchill son chien, près des ruines du manoir de Merryton. Le lieu l’envoûte et évoque des souvenirs lointains, lorsque son excentrique grand-mère lui racontait la légende d’un trésor enfoui dans les murs de la vieille bicoque… Un siècle plus tôt, le manoir a en effet hébergé la reine Victoria, le temps d’une nuit. Bien assez pour qu’un arnaqueur professionnel jeune et très doué la dévalise. L’objet du délit : un fabuleux bijou en diamant dont la reine ne se séparait jamais. Le bijou n’a jamais été retrouvé et Darcy a bien l’intention de résoudre l’énigme. Mais cela ne semble pas plaire à tout le monde. Il se passe des choses très étranges et Darcy risque bien de devenir complètement cinglée avant de trouver le fin mot de l’histoire…

logo_city_general_jpeg

 

Mon avis :

Je vous le dis tout de go, ce roman m'a totalement séduite. C'est drôle, dépaysant et formidablement bien écrit. Le cadre est merveilleux, intriguant. L'héroïne est fabuleuse et c'est un ravissement de la voir à quarante ans passés retrouver une espièglerie réservée à la jeunesse.

Installez-vous : ce roman se déguste en toute tranquillité avec une bonne tasse d'Earl Grey.

Quand Darcy débarque fraîchement divorcée en Ecosse, elle est loin de se douter qu'elle va remonter la piste d'un vieux trésor. Et pourtant, tout l'attire et l'entraîne dans un mystère étrange et dérangeant. L'auteur manie avec justesse et adresse une alternance de temps qui confère au récit une note de romantisme intéressante. On se prend au jeu d'un climat nébuleux parfait de légendes et de fantasmes jusque-là inavoués. Le passé et le présent se mêlent et s'emmêlent dans une confusion délicieuse et obscure. On s'évade, on rêve tout éveillé et on sourit beaucoup.

L'écriture est fine, aiguisée et non dénuée d'humour. Les personnages sont tendres et truculents. L'intrigue est divertissante alliant un suspens qui retient, sans oublier les retournements de situation. Beaucoup de charme et un grain de folie.

Que dire de plus que c'est irrésistible et une véritable aubaine.

Laissez-vous tenter, c'est juste ROYAL !

 

A propos de l''auteur :
Jean-François Quesnel
Jean-François Quesnel a fait des études de langues qui l’ont, un jour, mené jusqu’en Ecosse. L’humour local, les traditions ancestrales et les innombrables châteaux en ruines lui l'ont inspiré.

08 avril 2016

"Made in France" d'Alain Tran

madeinfrance

" Made in France" d'

Résumé :

Paris, 1998. Après trois années en province, Kim-vy est de retour dans la capitale. Un jour, errant sur les hauteurs de la butte Montmartre, il croise par hasard Phuc, son ami d’enfance.
Kim-vy est l'étudiant chinois irréprochable avec ses allures de ''premier de la classe'': généreux, altruiste, réservé, craintif et ingénu; et sa traditionnelle famille bouddhiste. En revanche, Phuc l'orphelin de guerre s’est transformé en véritable racaille des banlieues : vif, lucide, malin et noble.
Or, grâce à son ami d’enfance, Kim-vy va prendre conscience de son mal être intérieur, trop longtemps enfoui au fond de lui-même; du poids des valeurs traditionnelles chinois sur son caractère. En conséquence de quoi, l’étudiant va réaliser que connaître Phuc, c'est connaître aussi l'autre partie de lui-même : son opposé, ''le Français'', avec son ardent désir de s'émanciper de sa communauté hétéroclite. Tels deux atomes enchaînés en constante interaction, le destin du jeune étudiant va prendre une courbe fluctuante et effrénée, un ''À bout de souffle'' à la chinoise.
Mais dès lors que le jeune moineau va tomber dans l’enfer des tripots du 13ème, il va s'ensuivre une course à la montre au péril de sa vie. Phuc, l'autre partie de lui-même, entre en jeu pour tenter de sauver la peau de son ami.

 

logo-amazon

 

Mon avis :

Ce roman parle de la difficulté de porter la double culture, de se trouver en tant qu'individu propre sans se trahir. Kim-Vy réside en France, issu de parents chinois. Il est brillant, sérieux, fait honneur à ses parents et pourtant, il ne peut s'empêcher de se poser des questions...

Il a le sentiment d'être étouffé dans ses choix et vit un conflit intérieur permanent. Quand il retrouve Phuc son ami d'enfance, il voit là l'opportunité de vivre de ses propres ailes quand bien même celui-ci n'est pas un "gentil garçon".

Le contexte est relativement sombre et sérieux. On suit le parcours de Kim-Vy avec beaucoup d'intérêt. On apprend beaucoup des valeurs qui lui sont inculqué, des préjugés dont il fait l'objet. Sa réflexion, ses blessures nous touche, et au-delà de la différence et de la mixité sociale, le sujet d'être soi est universel. L'écriture est directe et sans ambages. Kim-Vy fait le choix de la vie, de l'amour, de l'amitié mais c'est aussi celui du risque, des déconvenues et des mauvais coups.

Le récit ne nous épargne rien de sa noirceur et de sa complexité. On parle de sens moral, de liberté, d'adaptation mais aussi de communication maladroite, absente ou bien encore de malentendus douloureux...

On est suspendu à une véritable escalade du danger. On comprend, on s'inquiète, on vibre, on encaisse pour Kim-Vy. Rien n'est jamais totalement le fruit du hasard, et n'est pas chanceux qui veut...

Je vous laisse en être le témoin. Le constat est sans appel bien que néanmoins assumé. C'est sans doute le prix à payer quand on se libère de ses chaînes pour des pièges plus redoutables et encore plus pernicieux...

 

A propos de l'auteur : Alain Tran

 

Alain Tran

 

Alain Tran, né en 1971 au Cambodge, est originaire de Chine. C'est à l'âge de sept ans qu'il débarqueen France avec sa famille nombreuse au coeur de la Goutte d'or, ''le melting-pot parisien''. Il signe ici son premier roman fictif à caractère autobiographique, en nous faisant vivre le conflit identitaire d'un étudiant chinois modèle tombé dans l'enfer des tripots mafieux.

Se considérant comme un citoyen du monde, l'auteur a l'intention avec cette histoire de propulser des idées neuves et modernes, telle que la fusion des cultures : « L'heure est venue d'accepter les mélanges de cultures comme un don tombé du ciel, comme une richesse et non plus comme un handicap ».

Ancien cadre expatrié à Shanghai et Hong Kong, l'auteur est titulaire d'une Maîtrise en commerce international au CPEI, ainsi que d'une Licence de langue et civilisation chinoise, interprétariat et traduction, à INALCO, Paris. Adepte des arts martiaux et du cinéma d'action asiatique, l'auteur est aussi un fan inconditionnel de Bruce Lee.

18 mars 2016

"Pirates des mers celtes" de Romain Godest aux Éditions des montagnes noires

piratesdesmersceltes

 

" Pirates des mers celtes" aux Éditions des montagnes noires

 

Résumé :

Imaginez que les légendes qu’on vous contait enfant existent réellement. Imaginez qu’il n’y ait pas de Dieu unique, mais bien des peuples fantastiques qui préservent l’équilibre du monde. imaginez maintenant qu’on s’en prenne à ces créatures et qu’on tente de subtiliser leurs pouvoirs pour détruire cet équilibre.

L’aînée des trois sœurs-fées a disparu et les Tulaan de Brekor, une caste aux sombres desseins, cherchent à mettre la main sur l’émeraude de la forêt pour contrôler la fée verte. Argan Le Mezec, capitaine pirate, est convaincu que son destin est lié à cet objet magique et que son héritage prophétique est de sauver la fée. La voie qu’il emprunte alors l’entraînera vers son passé et la mort de sa femme.

De l’imaginaire à la mer, ouvrez votre esprit et découvrez la légende d’Argan.

 

Pirates des mers celtes
Prix : 17,50 €
248 pages
15.4 x 24 cm (broché)

 

Mon avis :

Loin, ailleurs ce roman a la faculté de vous entraîner dans son sillage en des terres profondes et imaginaires. C'est l'aventure d'un homme loyal et d'honneur que nous suivons au fil des pages. Argan le Mézec, ce pirate dur et respecté suit les traces de son mentor Yann Talec au coeur d'un héritage extraordinaire et lourd de responsabilités.

L'équilibre du monde est menacé, Argan va partir en croisade au contact de la féerie s'immergeant dans des légendes merveilleuses. On suit ce parcours valeureux, héroïque contre vents et marées. Les amitiés sont solides, sincères, les menaces présentes et à aborder avec prudence. Argan fidèle, vaillant est un pirate éprouvé par la disparition de Kristen sa femme. IL avance avec la fougue et le déterminisme d'un homme qui n'a plus rien à prouver ou à perdre. Les péripéties, les rencontres sont nombreuses, les combats sont sans merci.

L'univers est flamboyant, enchanteur, la magie et la nature sont omniprésentes. L'auteur réussit à mêler la délicatesse, l'énergie et la passion dans le récit de ce conte. Il véhicule des valeurs puissantes et nobles : l'amour, l'amitié éternel avec humilité, force et conviction. La mythologie se veut polymorphe, foisonnante et furieusement envoûtante.

Un destin incroyable fait de rencontres, de liens, de choix, de drames. L'écriture est sublime d'évasion et de grandes émotions. Rentrez en terres celtes, entre ombres et lumières sans plus attendre.

Un moment à vous, pour vous, inégalable et sans détour !

LogoMontagnesNoires

22 février 2016

"Soif de musique" de Romel aux Éditions Daphnis et Chloé

soif_de_musique

 

" Soif de musique" de aux Éditions Daphnis et Chloé

Résumé :

Comment devient-on pianiste concertiste multimillionnaire à vingt ans ?
L’histoire d’Hector stupéfie. On suit le jeune prodige depuis son plus jeune âge : père chef d’orchestre et mère pianiste, professeurs rocambolesques, concours internationaux les plus exigeants… Hector se surpasse à chaque fois et surprend son entourage. Son don et sa force de travail de démiurge le mèneront jusqu’aux plus hauts sommets. Mais que faire lorsqu’à vingt ans on a déjà obtenu tous les honneurs et l’admiration de ses pairs ? Que reste-t-il du génie lorsqu’on l’a usé jusqu’à la corde ?

Soif de musique est un roman d’une grande finesse et une superbe déclaration d’amour à la musique classique. On ne peut rester insensible au destin d’Hector, prodige attachant et pianiste virtuose.

 

Soif de musique
Parution 18 février 2016/ Éditions Daphnis et Chloé
19 € TTC
528 pages
ISBN : 979-10-253-0052-7
Illustration : © Alexia de Cockborne

 

Mon avis :

Ce roman fera écho aux mélomanes. Le thème central est la musique classique, pure, de celle que l'on apprend au conservatoire. Hector a un patrimoine éclairé et dès son plus jeune âge il baigne dans les partitions. Sa mère est pianiste, son père est chef d'orchestre. Lui est surdoué, plein d'allant, de curiosité et de vivacité.

On suit son parcours grandiose et talentueux qui va le propulser jusqu'au sommet. Hector est un être à part qui vit et ne s'exprime que par la musique. Ses capacités sont hors norme et l'énergie dépensée, le travail fourni sont colossaux. Il est régi par un besoin viscéral de comprendre, de définir l'essence de la musique. L'objectif est démesuré, obsédant et transpire par tous les pores de sa peau.

Au fil de sa passion, son style évolue par la technique mais plus encore par l'âme et la lumière qui s'échappent de ses prestations. L'écriture est lente, appliquée, distillée. On touche à l'art ultime, fervent. Hector est de ces êtres entiers qui ne peuvent se donner de limites qu'à eux même.

Le récit est brillant, passionné, mélodieux. On s'attache, on se laisse imprégner par la puissance des notes et leur langage. On est touché par le génie, la sensibilité d'un jeune homme réfléchi et secret. Ce roman se lit de l'intérieur, pianissimo à allegro pour que se dégage les petits bonheurs ou les grandes émotions.

Laissez-vous séduire !

 

A propos de l'auteur : Romel

Romel

Du monde des affaires à celui de l’exercice du pouvoir, du Berlin-Est de la Guerre froide à la Révolution culturelle de la Chine de Mao, musique et littérature ont accompagné Romel jusqu’au jour où elles sont devenues son exclusif intérêt. Romel vit en Thaïlande et au Cambodge.

18 février 2016

"Aldara... Un amour de femme" de Dominique Simon chez Z4 Éditions

aldara

 

" Aldara... Un amour de femme" de chez Z4 Éditions

 

Résumé :

Aldara s’était aperçue dès l’enfance que seules les personnes de son sexe l’attiraient, et n’imaginait trouver jouissance qu’auprès du féminin.
Arrivée à l’âge d’être mariée, elle est poussée par les siens à épouser le prétendant qu’ils lui ont choisi.
Aldara hésite sur la conduite à tenir. Partagée entre le goût insatiable qu’elle a pour le corps des filles et l’existence d’épouse qu’on lui propose. Pourtant, il faut choisir ! Suivre le vrai de sa nature ou abdiquer, céder à la pression familiale… Si ce texte relate de façon parfois crue les circonstances et les évènements qui finiront par conduire l’héroïne à suivre son chemin, il met aussi en lumière les mécanismes étranges qui président à notre destinée. Comme si nous n’étions comptable que des itinéraires que nous choisissons d’emprunter, l’essentiel étant déjà ourdi…

 

 

Mon avis :

Aldara est promise à Paul, un prétendant qui lui fait la cour en bonne et due forme. Le seul souci, c'est qu' Aldara n'est pas sensible à ses charmes accordant plus d'intérêt au beau sexe. Le récit nous fait part de son trouble, sa honte et parfois sa culpabilité à se sentir si différente.

On parle de stratégie, de séduction, de jeux amoureux... Il est question de la difficulté de se dévoiler, du paraître et des convenances. Aldara se retrouve seule avec elle-même avec l'éveil de sa sexualité, en proie avec ses inquiétudes et ses doutes. Bouleversements du coeur et du corps intimident et ensorcellent. Les sentiments d'une femme sont mystérieux et insondables.

On se laisse glisser dans cette intrigue qui déborde de tourments et de vertiges. Le style de l'auteur est précieux et raffiné. Il évoque avec pertinence et réalisme les plaisirs féminins dans leurs plus infimes et beaux secrets...

Une histoire sous forme de confession intime où les passions jaillissent, coquines et libertines. Un plaidoyer pour l'homosexualité qui dénonce d'hier à aujourd'hui le droit d'être soi-même en toute liberté.

A découvrir !