Chai

 

"La fille du maître de Chai" de Kristen Harnisch aux Éditions l'Archipel

Kristen Harnisch : Une fresque inoubliable

 

La Fille du maître de chai

1895. Sarah Thibault, 17 ans, vit avec ses parents et sa sœur Lydie dans le Val de Loire, où la famille exploite un vignoble.
À la suite du décès de son époux, la mère de Sarah est contrainte de vendre le domaine à une famille de négociants, les Lemieux, dont le fils aîné épouse Lydie.
Mais une nouvelle tragédie oblige les deux sœurs à quitter la France. Sarah, qui n’a pas abandonné son rêve de devenir viticultrice, gagne la Napa Valley, en Californie.
Sur place, elle fait la connaissance d’un certain… Philippe Lemieux, qui s’est lui aussi lancé dans l’aventure viticole.
Les deux Français décident d’associer leurs talents. Mais les affaires et l’amour peuvent-elles faire bon ménage ? D’autant que Sarah cache un indicible secret…
Dans la lignée des romans de Tamara McKinley et Sarah Lark, le destin d’une jeune femme courageuse qui n’a d’autre choix que l’exil pour réinventer sa vie.

http://www.editionsarchipel.com

 

Mon Avis Pollar

1895, pour Sarah la perte de son père signe également le renoncement au domaine familiale viticole. Contrainte de partir pour la Californie, elle ne perd jamais espoir de vivre de sa passion et de reconquérir un jour son héritage perdu...

C'est un destin exceptionnel que celui de Sarah, qui rencontrera très tôt tous les obstacles. On s'éprend très vite de sa personnalité toute fraîche et cependant très affirmée.

On sent très vite que cette "petite" sait ce qu'elle veut, n'a pas peur de le dire et n'a pas froid aux yeux. Loin d'être fragile, elle prend sa vie en main et celle de ses proches quand les circonstances l'exigent. Elle créé la sympathie autour d'elle, force le respect. Son parcours est atypique, cicatriciel. On aime la romance interdite qui la lie avec Philippe et on se laisse emporter par elle...

L'écriture est enlevée, passionnée et décrit l'univers des vignes avec précision. Notre cœur est malmené, subit des secousses tout au long du roman, sans aucun moment de flottement. Sarah nous émeut jusqu'au bout par sa ferveur, son absence de calcul, sa spontanéité. Les épreuves se succèdent, l'exil apparaît nécessaire, comme une question de survie. Sarah porte ses secrets enfouis au plus profond d'elle-même jusqu'au jour où l'amour, la vie prend le dessus.

On est submergé par l'émotion qui se dégage, cette atmosphère délicate qui complique tout.

C'est un récit-tiraillement où l'émotionnel domine. Une histoire exceptionnelle, un très bon cru.

Citation Pollar

"Elle se rendit compte, ainsi là sous la figure de Sarah Landry, qu'elle tenait les rênes de sa propre vie. Tant qu'elle garderait cachée sa véritable identité, elle serait libre de faire ce que bon lui semblerait dans ce coin du monde."

 

Ce que je retiens


Un destin de femme courageux. Une romance interdite, un environnement, un terroir à couper le souffle.

Petit bémol

Un déroulement dont on devine les aboutissements, une fin attendue, convenue.

 

Bandeau - Chai