electre21

 

"Electre 21" de Romel aux Éditions Daphnis et Chloé

Romel : la vengeance est un plat qui se mange froid

 

Electre 21

A l'orée des années 2020, Gratien Malo règne en maître et en visionnaire sur GlobalTrotter, l'une des premières sociétés mondiales de services et de technologies numériques, de celles qui façonnent le monde, pulvérisent les records boursiers, s'immiscent dans les affaires publiques et se lancent dans les projets les plus innovants, des drones taxis aux puces...

http://daphnisetchloe.fr

 

Mon avis :

2020, Gratioen Malo dirige l'une des premières sociétés mondiales de services et de technologies numériques. Leader sur le marché, il fait bien des envieux. Quand un complot vise à l'éliminer, c'est toute une explosion de ressentiment et de haine qui menace de se faire entendre...


Après "Soif de musique", l'auteur nous entraîne dans une descente aux enfers moderne. Inspiré du mythe d'Electre, on bascule ici dans le monde du pouvoir et des finances. Au menu, coups bas, trahison, corruption, mais bien plus encore.

Quand les enjeux sont de taille, il en faut peu pour loucher et perdre la face. C'est un récit amer, un tourbillon maléfique dans lequel plonge le lecteur avec les personnages. La vengeance est éternelle et ne semble pas avoir de limite et de prix.

L'écriture est incisive, montrer ce qui a de plus vil, laid en l'homme, crever l'abcès. Il n'y a pas ici de place aux faux-semblants, il faut haïr vraiment, jusqu'à la corde, jusqu'à son sang. Il n'y a pas plus pire abîme que la violence enfouie, inspirée ou conspirée. Sinon l'obsession perverse, instinctive et totalement intraitable.

C'est rude, cavalier, extrême et meurtrier. Et on se sent couler vers le malheur attractif et inexorable dans ce roman. Et si Electre n'avait pas d'âge ?

Citation :
"Trois minutes plus tard, elle se reprenait et s'adonnait en totalité à ce qui occupait la majorité de son temps : cultiver sa haine et ses ressentiments, ruminer sa vengeance, évaluer et choisir les moyens pour mener à coup sûr celle-ci à son terme."

 

Bandeau-electre21