hiver

"Le dernier hiver" de Jean- Luc Marcastel

Synopsis :

2 035, 31º C en-dessous de 0. Depuis des années, le Crépuscule baigne Aurillac dans un ciel de sang. L’Hiver s'est installé, un hiver éternel qui dévore les terres et fige l'océan dans la banquise. La Malesève, cette armée de pins monstrueux, a mis à genoux la civilisation. Alors, devant la fin d'un monde, que reste-t-il d'autre que l'amour ? L'amour qui va pousser Johan à braver le froid et les pins pour retrouver sa bien-aimée, l'amour qui va pousser son frère, Théo, à lui ouvrir la voie, l'amour toujours qui incitera Khalid et la jolie Fanie à tout laisser derrière eux pour les suivre. L'amour est-il assez fort pour triompher de la Malesève et de ce qu'elle a fait des hommes ?

Mon avis :

J'ai profité de lire ce livre, alors qu'une vague de froid s'annonçait chez moi, laissant un blanc manteau couvrir toute la nature environnante. Ainsi, j'étais déjà bien dans l'ambiance afin je pense, d'apprécier pleinement ma lecture.

Nous sommes en 2035 à Aurillac, la Terre n'est pas celle que l'on a connu autrefois ; les saisons n'existent plus et l'hiver on ne sait pas exactement dans lesquels circonstances, s'est installé pour devenir permanent. La nature est bouleversée, elle devient hostile et menaçante, la forêt de pins prend de l'ampleur, dévorant tout sur son passage. C'est donc sur un univers assez sombre que débute ce livre.

Le narrateur Johan n'a plus de nouvelles de celle qu'il aime, Léa, alors qu'elle est partie avec ses parents à Bergerac sous les conseils de l'armée. Il va prendre la décision de la retrouver, et il ne va pas partir seul. Son frère Théo, et deux fidèles amis Khalid et Fanie vont l'accompagner dans cette aventure. Ce livre, c'est le récit de leur folle et courageuse expédition. Ce qu'ils vont affronter, au delà d'un climat polaire et d'un environnement ravageur, c'est la folie et la cruauté de l'Homme. Au cours de ce voyage initiatique, ils vont aller au bout de l'amitié, de l'amour et au bout d'eux mêmes aussi. Ensemble, c'est une descente aux abîmes qu'ils vont traverser, pour en faire jaillir le meilleur et le plus profond d'eux mêmes.

J'ai été sous le charme des paysages, j'ai trouvé la psychologie des personnages très fouillée. J'ai aimé notamment cette dualité chez Johan. Les sentiments amoureux sont forts et complexes. L'écriture est belle et magnétique. Ce roman est fort, tragique et plein d'amour, profond et saisissant et il m'a laissée submergée par l'émotion.