Ephemere 1

"Ephémère  : Le Dernier Jardin" Tome 1 de Lauren DeStefano

Synopsis :

L'humanité croyait son avenir assuré. La science avait créé des enfants parfaits, immunisés contre toutes les maladies. Mais qui pouvait imaginer le prix à payer ? Car désormais, personne ne survit au-delà de vingt-cinq ans. Le monde a changé. Pour les jeunes femmes, la liberté n'est plus qu'un souvenir. Au nom de la survie de l'espèce, elles sont kidnappées et contraintes à des mariages polygames. Rhine a seize ans. Quand elle se réveille dans une prison dorée, elle n'a qu'une idée en tête : fuir. Qu'importe l'amour que lui portent son mari et ses soeurs épouses. Quand on n'a que quelques années à vivre, la liberté n'a pas de prix.

Mon avis :

C'est avec "Divergent" que j'ai découvert la dystopie, puis j'ai lu "Uglies" et ensuite plus rien... C'est pourtant un genre qui m'avait bien plu ; cela fait des mois que je lorgne sur la saga "Hunger Games", mais c'est cette saga qui m'a finalement décidée. On est plongé dès d'entrée de jeu dans un monde où la recherche médicale et scientifique a mal tournée. Les hommes ont certes éradiqués des maladies aussi sérieuses que le cancer, mais au prix d'une durée de vie considérablement écourtée. Désormais l'espérance de vie des hommes est de 25 ans et 20 ans pour les femmes : ce qui je vous laisse l'imaginer peut poser problème pour la survie de l'espèce.

Le livre démarre par l'enlèvement de la narratrice et héroïne principale, c'est violent et à la fois inattendu. Dorénavant, elle va vivre loin de son frère jumeau dans un lieu protégé et tenu secret. Son univers bascule, elle est enfermée et mariée de force avec deux autres jeunes filles à un jeune gouverneur. Elle est choyée, mange à sa faim et ses placards débordent de vêtements, mais elle ne peut plus jouir de la liberté, si chère à ses yeux. Elle n'aura de cesse dans ce tome, de jauger son environnement et d'établir des stratégies, afin de se diriger vers la sortie.

Je suis tout de suite rentrée dans le livre, j'ai aimé l'esprit d'analyse de Rhine. Sa façon d'aborder sa captivité dorée avec sang froid et recul m'a beaucoup impressionnée. J'ai eu l'impression qu'il n'y avait qu'elle pour ouvrir les yeux sur le musée des horreurs et sur la perversité du maître Vaughn. Heureusement, des amitiés vont naître dans ce huis clos, qui vont être une véritable bouffée d'oxygène. J'ai eu envie au cours de ma lecture de secouer Gabriel totalement résigné et endormi et Linden, beaucoup trop naïf à mon goût. J'ai été surprise par l'attitude de Cécily et vraiment boulversée par ce qui est arrivée à Jenna.

J'ai aimé le sujet du livre sur les limites de la science. L'écriture est fluide et ça passe vraiment tout seul. La fin donne évidemment envie de lire la suite pour savoir ce qu'il va advenir de Rhine et de Gabriel et comment va évoluer par la suite leur relation. A voir donc...